Afghanistan : Ban indigné par un attentat qui a tué cinq employés de l'ONU

28 octobre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré mercredi profondément choqué et indigné par un attentat à Kaboul, en Afghanistan, qui a tué au moins cinq employés des Nations Unies et blessé neuf autres, et a vivement condamné cette attaque revendiquée par les Talibans.

« Je suis profondément choqué et indigné par le lâche attentat aujourd'hui contre une maison d'hôtes dans le centre de Kaboul, qui a tué cinq employés de l'ONU et blessé un certain nombre d'autres », a dit M. Ban dans une déclaration. Cet attentat "est complètement injustifiable », a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York.

Au moins 25 employés de l'ONU se trouvaient dans cette maison d'hôtes, dont 17 femmes et hommes de l'équipe élection du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

« Je condamne dans les termes les plus forts possibles ce massacre brutal et méprisable, que les Talibans ont revendiqué avec la volonté apparente de faire dérailler le deuxième tour de l'élection présidentielle », a ajouté M. Ban.

Le Conseil de sécurité a également condamné "dans les termes les plus forts l'attaque terroriste" et a réitéré son ferme soutien au rôle des Nations Unies en Afghanistan. "Les membres du Conseil de sécurité ont noté avec une grande inquiétude que les Talibans ont revendiqué la responsabilité de l'attentat. Les membres du Conseil ont fermement condamné les tentatives, en particulier par les Talibans, pour faire dérailler le processus électoral et déstabiliser l'Afghanistan", a souligné la Présidence du Conseil dans une déclaration à la presse.

Le Secrétaire général et le Conseil de sécurité ont présenté leurs plus profondes condoléances aux familles et aux amis des victimes « qui ont été tuées brutalement alors qu'elles cherchaient à servir le peuple d'Afghanistan ».

« Il s'agit véritablement d'une perte pour tous les membres de la famille de l'ONU qui travaillent ensemble pour aider l'Afghanistan dans ce moment critique. Les Nations Unies restent déterminées à poursuivre leur travail dans le pays alors que le peuple afghan lutte pour un avenir meilleur », a ajouté M. Ban.

« L'équipe de l'ONU en Afghanistan a perdu des collègues et des amis. Le monde a perdu des femmes et des hommes dévoués à l'égard des valeurs de paix, de dignité et de respect pour tous », a estimé le Secrétaire général lors de la conférence de presse. « Ceux qui ont donné leurs vies aujourd'hui sont venus en Afghanistan sans armes ni munitions. Ils sont venus avec une arme plus puissante, l'espoir. L'espoir d'un jour meilleur pour l'Afghanistan et une détermination à aider sa population à construire un avenir meilleur. Nous ne serons pas détournés de cette noble mission », a-t-il ajouté. « Nous nous tenons aux côtés du peuple d'Afghanistan aujourd'hui, et nous continuerons à le faire demain ».

« Il s'agit d'un jour très sombre pour l'ONU en Afghanistan », a déclaré pour sa part le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Kai Eide, à Kaboul. Il a dit qu'il ne pouvait pas fournir à ce stade davantage de détails sur les nationalités ou les noms des victimes.

Le Secrétaire général et M. Eide ont indiqué que la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) allait examiner, à la lumière de cet attentat, s'il est nécessaire de prendre des mesures de sécurité supplémentaires pour protéger tout le personnel de l'ONU.

"M. Eide m'a assuré, lors de ma conversation téléphonique avec lui ce matin que le Président Karzaï avait ordonné à son ministre de l'intérieur de fournir une sécurité renforcée aux employés des Nations Unies", a dit M. Ban.

Concernant le deuxième tour de l'élection présidentielle prévue le 7 novembre en Afghanistan, Ban Ki-moon a souligné que « personne ne sous-estimait les difficultés, particulièrement après l'attentat d'aujourd’hui ».

« A ce stade, je dirais simplement que tout est mis en place pour minimiser la fraude », a-t-il dit lors de la conférence de presse. « Si le premier tour a montré quelque chose, c'est que la fraude ne gagne pas. Cela sape tout simplement la légitimité des résultats ».

Le Secrétaire général a appelé une fois encore les deux candidats à l'élection présidentielle, Abdullah Abdullah et Hamid Karzaï, président sortant, à respecter la loi et la Constitution, à encourager tous les Afghans à participer et, après le vote, à travailler à unifier le pays.

« Les Nations Unies sont déterminées à faire tout ce qui est possible pour aider le peuple d'Afghanistan alors qu'il s'apprête de nouveau à voter », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : Les préparatifs pour le 2e tour de l'élection battent leur plein

Les préparatifs de la Commission indépendante électorale pour le second tour de l'élection présidentielle en Afghanistan le 7 novembre battent désormais leur plein, a indiqué jeudi la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).