L'Assemblée générale renouvelle un tiers des membres de l'ECOSOC

26 octobre 2009

L'Assemblée générale a remplacé lundi un tiers des membres du Conseil économique et social (ECOSOC), l'organe principal de coordination des activités économiques et sociales de l'ONU.

L'Argentine, les Bahamas, le Bangladesh, la Belgique, le Canada, le Chili, les Comores, l'Égypte, les États-Unis, le Ghana, l'Iraq, l'Italie, la Mongolie, les Philippines, la Slovaquie, l'Ukraine, le Rwanda et la Zambie siègeront à l'ECOSOC à partir du 1er janvier 2010 pour un mandat de trois ans.

L'ECOSOC est composé de 54 États. Dix-huit membres sont élus chaque année par l'Assemblée générale, à la majorité des deux tiers, pour une période de trois ans; les membres sortants étant immédiatement rééligibles.

Composition de l'ECOSOC à compter du 1er janvier 2010 :

L'Allemagne, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Australie, les Bahamas, le Bangladesh, la Belgique, le Brésil, le Cameroun, le Canada, le Chili, la Chine, les Comores, la Côte d'Ivoire, l'Égypte, l'Estonie, les États-Unis, la Fédération de Russie, la Finlande, la France, le Ghana, le Guatemala, la Guinée-Bissau, l'Inde, l'Iraq, l'Italie, le Japon, le Liechtenstein, la Malaisie, Malte, le Maroc, Maurice, Moldova, la Mongolie, le Mozambique, la Namibie, le Niger, la Norvège, le Pakistan, le Pérou, les Philippines, la Pologne, la République du Congo, la République de Corée, le Royaume-Uni, Sainte-Lucie, Saint Kitts-et Nevis, la Slovaquie, la Turquie, l'Ukraine, l'Uruguay, le Rwanda, le Venezuela et la Zambie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A Genève, l'ECOSOC plaide en faveur de la santé pour tous

A l'issue de quatre jours de travaux à Genève, le Conseil économique et social (ECOSOC) a adopté jeudi une déclaration ministérielle plaidant pour que la santé publique soit une priorité des Nations Unies, a indiqué la porte parole du Secrétaire général de l'ONU, Michèle Montas.