Iraq : L'ONU contre le refoulement des réfugiés iraniens de Camp Ashraf

26 octobre 2009

La Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) reste préoccupée par le sort des réfugiés iraniens à Camp Ashraf et du risque de refoulement.

La Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) reste préoccupée par le sort des réfugiés iraniens à Camp Ashraf et du risque de refoulement.

Le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Ad Melkert, a récemment réaffirmé l'intention de la Mission de suivre la situation dans le camp au quotidien, selon un communiqué.

« L'ONU continue d'insister pour que les résidents de Camp Ashraf soient protégés contre le risque de déportation forcée, d'expulsion ou de rapatriement, en contradiction avec le principe de non-refoulement », c'est-à-dire l'interdiction en droit humanitaire international de renvoyer un réfugié vers un pays où il court un risque pour ses droits fondamentaux.

En juillet dernier des affrontements ont eu lieu entre les forces de sécurité iraquiennes qui tentaient de prendre par la force le contrôle du camp, et les résidents du camp. A cette occasion, des Moudjahidines avaient été arrêtés, onze personnes tuées et des dizaines d'autres blessées.

La MANUI a par ailleurs appelé les dirigeants du camp à faire en sorte que les habitants du camp coopèrent avec les autorités iraquiennes et expriment leur préférence quant à leurs options pour l'avenir. La Mission de l'ONU se dit ainsi déterminée à fournir des conseils juridiques et sociaux, « dans un environnement équitable et neutre ».

« L'ONU appelle la communauté internationale à fournir toute l'assistance possible à cet égard, notamment pour leur réinstallation dans des pays tiers, pour ceux qui souhaitent quitter le camp », déclare la MANUA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : L'ONU salue la libération de 36 Moudjahidines iraniens

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a salué vendredi la libération par le gouvernement iraquien de 36 membres de l'Organisation des Moudjahidines du Peuple d'Iran (OMPI) qui étaient détenus depuis fin juillet.