Le changement climatique au centre d'une visite de Ban à Seattle

26 octobre 2009

Le changement climatique était au centre d'une visite du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dimanche et lundi à Seattle (Etats-Unis), où il a constaté les efforts de citoyens, de communautés et d'entreprises pour protéger l'environnement.

Dimanche, M. Ban a participé à une manifestation dans le cadre d'un projet interactif, intitulé Shrinking Bigfoot, destiné à aider les enfants à comprendre le changement climatique et les questions environnementales.

Lancé en novembre 2008, le projet apprend aux enfants et aux adolescents comment ils peuvent réduire leur empreinte carbone grâce à des actions faciles et quotidiennes comme éteindre les lumières et recycler des objets usagés.

Le Secrétaire général a également rencontré des dirigeants locaux, des groupes de la société civile, de secteur privé, dont le PDG de Microsoft, et des représentants des communautés pour discuter du changement climatique et du développement durable. Lundi matin, il a rencontré Bill et Melinda Gates, qui à travers leur Fondation « utilisent leur argent pour obtenir un monde meilleur », a souligné M. Ban.

Cette visite à Seattle intervient alors qu'il reste une quarantaine de jours avant le Sommet de Copenhague sur les changements climatiques qui doit aboutir à un nouvel accord sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Lundi après-midi à Seattle, M. Ban devait prononcer un discours sur le multilatéralisme renouvelé que le monde connaît actuellement. Les Etats-Unis sont au centre de ce nouvel multilatéralisme, devait-il dire, a indiqué sa porte-parole lors du point de presse quotidien au siège des Nations Unies à New York.

Selon le Secrétaire général, le Sommet sur le climat de Copenhague ne doit pas nécessairement régler tous les détails, mais les pays doivent se mettre d'accord sur un texte qui établisse un cadre ambitieux pour progresser sur les questions fondamentales.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.