Ban et le Conseil de sécurité condamnent des attentats sanglants à Bagdad

26 octobre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont vivement condamné des attentats sanglants à Bagdad, qui ont causé dimanche la mort de dizaines de personnes et un grand nombre de blessés.

« Le Secrétaire général est choqué et profondément attristé par les informations concernant deux attentats aujourd'hui à la voiture piégée près du ministère iraquien de la justice et du bâtiment du gouvernorat provincial de Bagdad dans le centre de Bagdad, dans lesquels des centaines de personnes ont été tuées et blessées », a dit sa porte-parole dans une déclaration publiée dimanche soir.

M. Ban « condamne vivement ces actes de violence gratuits et aveugles qui visent de manière répétée les innocents et ont pour objectif de faire dérailler la reconstruction de l'Iraq », a-t-elle ajouté.

De son côté, le Conseil de sécurité a également « condamné dans les termes les plus forts la série d'attentats qui ont eu lieu le 25 octobre 2009 à Bagdad », selon une déclaration à la presse de la présidence du Conseil pour le mois d'octobre occupée par le Vietnam.

Le Secrétaire général et le Conseil de sécurité ont présenté leurs plus profondes condoléances aux familles endeuillées et leurs souhaits de prompt rétablissement aux blessés.

Ban Ki-moon a appelé « tous les Iraquiens à s'unir face à ces actes déplorables et à travailler avec la plus grande célérité pour protéger les progrès politiques de l'Iraq, y compris en respectant la date du 16 janvier 2010 pour tenir des élections nationales libres et justes ». Il a réaffirmé l'engagement des Nations Unies à soutenir et assister le peuple et le gouvernement d'Iraq à faire face à ces défis.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : L'ONU préoccupée par les retards pour modifier la loi électorale

La Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) a exprimé jeudi sa préoccupation face au retard dans la modification de la loi électorale de 2005, alors que des élections parlementaires sont prévues le 16 janvier 2010.