Ethiopie : 6 millions de personnes confrontées à la sécheresse, selon OCHA

22 octobre 2009

Les efforts d'assistance en Ethiopie requerront 175 millions de dollars supplémentaires en 2009 pour aider à nourrir 6,2 millions de personnes touchées par une sécheresse prolongée, selon la Coordination humanitaire des Nations Unies.

« Si les choses se poursuivent à ce rythme, la situation en Ethiopie devrait encore se détériorer en 2010 », selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Dans la région somali – la plus touchée par la sécheresse – les travailleurs humanitaires ont beaucoup de mal à accéder aux zones affectées par les conflits », ajoute-t-il.

Le nombre de personnes dans le besoin s'est accru régulièrement depuis le mois de janvier. Au début de 2009, 4,9 millions de personnes avaient besoin d'assistance, 5,3 millions en mai et 6,2 millions à l'heure actuelle, à cause de l'absence de pluies régulières au cours de l'année.

Ces chiffres publiés jeudi à Addis Abeba sont fondés sur des évaluations de plusieurs agences menées en juin et en juillet.

En 2008 déjà les pluies avaient été mauvaises et le prix de la nourriture était élevé au niveau mondial.

A présent, les ressources disponibles permettraient de fournir 187.505 tonnes de nourriture. Il resterait encore 159.410 tonnes à financer, pour un montant de 121,3 millions de dollars.

Il faudrait aussi 8,9 millions de dollars pour les suppléments nutritifs pour certaines catégories de population et 45 millions pour les besoins non-alimentaires dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l'eau, de l'assainissement, de l'agriculture et du bétail.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corne de l'Afrique : L'UNICEF inquiète de l'aggravation de la situation humanitaire

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) s'est déclaré mercredi profondément préoccupé par le nombre croissant d'enfants affectés par la faim et la sécheresse dans la Corne de l'Afrique.