Ban a tenu compte de la crise pour préparer le budget de l'ONU 2010-2011

22 octobre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a tenu compte des contraintes liées au contexte économique et financier mondial dans la préparation du budget de l'ONU pour 2010-2011, a indiqué mercredi la Secrétaire générale adjointe chargée de la gestion, Angela Kane.

Au cours d'une conférence de presse, Mme Kane à remercier les 123 pays quoi ont payé leurs contributions pour la période 2008-2009 et a salué les 22 pays membres qui ont réglé la totalité de leurs contributions aux différents budgets de l'Organisation, c'est-à-dire au budget ordinaire et aux budgets des opérations de maintien de la paix, des Tribunaux pénaux internationaux et du Plan-cadre d'équipement (PCE).

« La santé financière de l'ONU dépend des contributions de ses membres », a rappelé Mme Kane avant l'annonce d'une augmentation de 22,4 millions de dollars du budget pour 2010-2011 par rapport à l'exercice biennal 2008-2009, soit une hausse de 0,5%.

« L'augmentation du budget reflète les priorités, objectifs et mandats identifiés par les États Membres », a-t-elle souligné, tel le financement du Bureau d'appui à la consolidation de la paix, au renforcement du Bureau de la Haut-commissaire aux droits de l'homme, aux activités relatives à l'Etat de droit, à la réforme de l'administration de la justice interne, au Département de la sûreté et de la sécurité, ainsi qu'au renforcement des piliers « développement » et du Département des affaires politiques.

« Si des contributions suffisantes sont versées d'ici au 31 décembre 2009, le solde de trésorerie devrait être positif pour tous les budgets », a espéré Mme Kane.

La Secrétaire générale adjointe a aussi noté que le montant des contributions non versées aux opérations de maintien de la paix (OMP) a diminué en 2009, mais en revanche, les sommes dues aux budgets des Tribunaux pénaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie et pour le Rwanda sont supérieures à 2008.

Mme Kane a aussi donné des précisions sur les réformes internes en cours à l'ONU, tel le Progiciel de gestion intégrée (PGI), autrement appelé « Umoja », « unité » en swahili, qui révolutionne la façon de gérer les ressources humaines, financières et matérielles, pour plus de transparence et d'efficacité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Roy : Les opérations de maintien de la paix doivent disposer des équipements nécessaires

Il est très important que les opérations de maintien de la paix des Nations Unies disposent des équipements leur permettant de jouer un rôle dissuasif et de contribuer au processus politique, a rappelé mercredi Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy.