Pakistan : Le HCR étend son aide au Sud-Waziristan

20 octobre 2009

Des civils pakistanais continuent à fuir le Sud-Waziristan après le début des opérations militaires contre les insurgés ce week-end, a indiqué mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), qui a commencé la distribution d'articles essentiels.

Des civils pakistanais continuent à fuir le Sud-Waziristan après le début des opérations militaires contre les insurgés ce week-end, a indiqué mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), qui a commencé la distribution d'articles essentiels.

Le HCR fournit une aide pour l'enregistrement de nouveaux arrivants dans les districts voisins de Dera Ismail Khan et de Tank, dans la Province frontière du Nord-Ouest, où quelque 32 000 personnes déplacées - soit près de 4 500 familles - ont été enregistrées par les autorités locales depuis le 13 octobre, précise un communiqué.

Elles ont rejoint plus de 80 000 personnes (11 000 familles) qui avaient déjà fui le Sud-Waziristan depuis mai dernier, portant ainsi le nombre total des déplacés enregistrés à plus de 112 000 personnes.

En collaboration avec des partenaires locaux, le HCR distribue des articles de secours comme des batteries de cuisine, des couvertures, des matelas et des jerrycans aux déplacés enregistrés. La distribution reprendra demain mercredi.

Les déplacés sont hébergés par des familles d'accueil. Généralement, c'est la tendance dans le nord-ouest du Pakistan. Le gouvernement a toutefois informé le HCR qu'il examinait la possibilité d'établir des camps et l'agence est prête à prêter assistance pour fournir des tentes tous temps ainsi que des équipes pour la préparation de site si nécessaire.

L'accès humanitaire reste un défi pour les agences humanitaires dans cette opération étant donné la situation de sécurité instable dans les zones de déplacement. En plus de l'aide fournie aux familles individuelles, l'assistance devra être étendue aux hôpitaux, aux écoles et dans d'autres installations publiques qui pourraient être mises à rude épreuve face à de larges afflux de nouveaux arrivants.

Ailleurs dans le nord-ouest du Pakistan, quelque 3 600 personnes (soit 600 familles) récemment déplacées par le conflit dans la Bajaur Agency, une région des zones tribales sous administration fédérale (FATA) continuent à chercher abri dans le Lower Dir.

Actuellement, les 500 tentes du HCR envoyées au camp de Wali Kandow dans le même district sont en cours de montage. Les personnes restantes seront hébergées dans le camp de Khungi Shah, récemment évacué par des personnes déplacées rentrées dans leur village d'origine. Les personnes nouvellement déplacées rejoignent plus de 58 000 habitants de la Bajaur Agency (soit 8 300 familles) qui habitent dans différents camps dans la Province frontière du Nord-Ouest et qui avaient fui en plusieurs vagues le conflit depuis août 2008. Des déplacés résident toujours au sein de communautés d'accueil et le HCR mène à nouveau un exercice d'identification pour évaluer précisément la population déplacée restante dans cette région.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : Les combats au Sud-Waziristan causent de nouveaux déplacements

Les opérations militaires menées par l'armée pakistanaise depuis samedi au Sud-Waziristan se sont intensifiées, causant de nouveaux déplacements de population, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).