Négociations à l'AIEA sur la fourniture de combustible nucléaire à l'Iran

19 octobre 2009
Réacteurs d'une centrale nucléaire.

L'Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a accueilli lundi des pourparlers réunissant la France, l'Iran, la Russie et les Etats-Unis sur la fourniture de combustible nucléaire pour le réacteur de recherche de Téhéran.

L'Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a accueilli lundi des pourparlers réunissant la France, l'Iran, la Russie et les Etats-Unis sur la fourniture de combustible nucléaire pour le réacteur de recherche de Téhéran.

« Les discussions doivent porter sur l'alimentation en combustible nucléaire du réacteur de recherche de Téhéran qui produit des isotopes radioactifs pour des procédures thérapeutiques et de diagnostic », selon un communiqué de l'agence.

Les participants ont choisi l'AIEA parce que l'Iran a demandé à l'agence de faciliter la discussion dans le cadre de son rôle de promoteur de l'utilisation pacifique du nucléaire.

Cette requête avait été examinée lors de pourparlers tenus à Genève entre la Chine, la France, l'Allemagne, l'Iran, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, le 1er octobre 2009.

Ces pourparlers ont lieu alors que l'AIEA demande toujours à l'Iran de faire la preuve de la nature strictement pacifique de son programme nucléaire, notamment à la lumière de l'annonce récente d'un site d'enrichissement de l'uranium, dont l'existence était jusque-là secrète.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.