L'UNESCO récompense cinq scientifiques femmes

15 octobre 2009
Scanner du corps d'un patient pour évaluer la propagation du cancer.

Le jury du Prix L'Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » a récompensé jeudi cinq scientifiques femmes, une par continent, dont la chercheuse française Anne Dejean-Assémat pour ses travaux sur la leucémie et le cancer du foie.

« Par la diversité de leurs origines, la qualité de leurs travaux et l'intensité de leur engagement, ces cinq lauréates illustrent la volonté de la Fondation L'Oréal et de l'UNESCO de mettre en lumière des femmes d'exception, véritables modèles pour les générations à venir », a souligné l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) dans un communiqué.

Les cinq femmes scientifiques récompensées sont :

Pour l'Europe, le Pr Anne Dejean-Assémat (France), qui dirige l'Unité « Organisation nucléaire et oncogenèse » à l'Institut Pasteur et l'Unité 579 « Biologie moléculaire et cellulaire des tumeurs » de l'Inserm à Paris, pour sa contribution à la compréhension de la leucémie et du cancer du foie chez l'homme.

Pour l'Afrique et les pays arabes, le Pr Rashika El Ridi (Egypte), Professeur d'immunologie au département de zoologie, à la Faculté des sciences à l'Université du Caire, pour avoir contribué au développement d'un vaccin contre la schistosomiase/bilharziose, maladie tropicale qui touche plus de 200 millions de personnes dans le monde.

Pour l'Asie-Pacifique, le Pr Lourdes J. Cruz (Philippines), Professeur à l'Institut des sciences marines à l'Université des Philippines Diliman à Quezon, pour la découverte des toxines des cônes qui peuvent servir d'outils puissants pour étudier le fonctionnement du cerveau.

Pour l'Amérique du Nord, le Pr. Elaine Fuchs (Etats-Unis), Professeur au Laboratoire de biologie cellulaire et de développement à l'Université Rockefeller de New York à New York, pour sa contribution à la connaissance de la biologie de l'épiderme et des cellules souches de la peau.

Pour l'Amérique latine, le Pr Alejandra Bravo (Mexique), Professeur à l'Institut de microbiologie moléculaire à l'Université nationale autonome du Mexique à Cuernavaca, pour ses travaux sur une toxine bactérienne qui agit comme un puissant insecticide.

« Alors que nous annonçons nos lauréates 2010, nous sommes très fiers de souligner que deux de nos lauréates 2008 se sont vues attribuer des Prix Nobel pour l'année 2009. Les lauréates du Prix L'Oréal-UNESCO font partie des plus grands talents scientifiques au niveau mondial et seront des modèles pour le futur de la science », a déclaré le président du jury, Günter Blobel, Prix Nobel de Médecine en 1999.

A travers le programme « Pour les femmes et la science », L'Oréal et l'UNESCO se mobilisent depuis 12 ans pour la cause des femmes scientifiques. Chaque année le programme met en lumière l'excellence scientifique et encourage les vocations des jeunes filles dans le domaine de la science. En 12 ans, le programme a célébré 62 lauréates, 150 boursières internationales et 700 boursières nationales.

La cérémonie de remise des prix se déroulera le 4 mars 2010, à l'UNESCO. Chaque lauréate recevra 100.000 dollars pour sa contribution à la science.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.