A Islamabad, l'ONU se souvient des collègues tués dans un attentat

13 octobre 2009

Les Nations Unies ont commémoré mardi le souvenir des cinq collègues qui ont été tués dans un attentat suicide la semaine dernière contre les bureaux du Programme alimentaire mondial (PAM) à Islamabad, la capitale pakistanaise.

Les Nations Unies ont commémoré mardi le souvenir des cinq collègues qui ont été tués dans un attentat suicide la semaine dernière contre les bureaux du Programme alimentaire mondial (PAM) à Islamabad, la capitale pakistanaise.

Ces cinq employés occupaient des fonctions différentes et étaient à différentes étapes de leur carrière mais ils étaient unis par le désir d'aider la population du Pakistan, où le PAM fournit une assistance alimentaire vitale à 10 millions de personnes, dont de l'aide d'urgence à 2 millions de civils déplacés par le conflit cette année dans la vallée de Swat.

« Les victimes de cette attaque gratuite travaillaient sans relâche sur le front de la lutte contre la faim et les souffrances humaines pour aider les plus pauvres et les plus vulnérables du Pakistan », a dit le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un message à la cérémonie organisée mardi à Islamabad et à laquelle ont participé des diplomates, des représentants du gouvernement pakistanais et des employés de l'ONU.

“Leur travail désintéressé pour nourrir les affamés n'aurait pas dû être dangereux. Il s'agissait d'une mission humanitaire des Nations Unies pour aider ceux dans le besoin », a-t-il ajouté. Il a promis que l'ONU ne serait pas dissuadée par cette violence gratuite.

« Oui, nous devons continuer à être vigilants concernant les dangers du monde dans lequel nous vivons et travaillons. Mais notre détermination restera forte et notre travail, qui n'est orienté contre personne et est pour le bénéfice de tous, continuera », a dit M. Ban. « C'est le meilleur moyen d'honorer la mémoire de nos collègues décédés ».

Les victimes incluent l'expert en technologie de l'information, Botan Ahmed Ali Al-Hayawi, qui a quitté son Iraq natal pour travailler pour le PAM en Jordanie, au Soudan et ensuite au Pakistan.

L'assistante administrative Farzana Barkat travaillait à son bureau au moment de l'explosion, qui a eu lieu peu après midi le 5 octobre. Elle aurait eu 23 ans samedi dernier.

Abid Rehman était décrit comme un homme modeste et à la voix douce. Il était assistant en finance et travaillait pour le PAM depuis 1998.

Gul Rukh Tahir était réceptionniste. Tout le monde appréciait son sourire et elle était la première à saluer ceux qui entraient dans les bureaux du PAM.

Mohammad Wahab, un assistant en finance méticuleux et diligent, était apprécié pour ses plaisanteries.

« Ces gens se dévouaient à aider leurs compatriotes qui avaient été déplacés et qui avaient besoin de nourriture », a déclaré mardi la directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran, alors qu'elle se tenait au milieu des décombres.

Mme Sheeran, qui s'est envolée pour Islamabad immédiatement après l'attentat, a inspecté le quartier-général dévasté, et a rencontré et réconforté les familles des victimes. Elle a aussi rendu visite aux employés blessés à l'hôpital.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : Cinq employés du PAM tués dans un attentat à Islamabad

Cinq employés des Nations Unies travaillant pour le Programme alimentaire mondial (PAM) ont été tués lundi dans un attentat à la bombe contre le bureau du PAM à Islamabad, une attaque vivement condamnée par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.