Elections en Afghanistan : Le chef de la Mission rejette les accusations de partialité

8 octobre 2009

Le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Kai Eide, s'est défendu publiquement jeudi contre les allégations parues dans la presse concernant la dissimulation d'incidents de fraude électorale dans le pays, alors que continue le décompte des voix des élections présidentielle et locales du 20 août.

« Les accusations selon lesquelles les Nations Unies se seraient rendues coupables de dissimulation ou selon lesquelles j'aurais demandé que les fraudes soient dissimulées sont absolument fausses », a déclaré Kai Eide dans un communiqué publié à Kaboul.

« L'ONU en Afghanistan a clairement reçu mandat de la résolution 1868 (2009) du Conseil de sécurité de soutenir le processus électoral mais pas d'interférer. Cela est et reste la base de tous mes efforts », a souligné le représentant spécial.

Selon la presse, un représentant adjoint de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), Peter Galbraith, a publiquement accusé Kai Eide de faire preuve de partialité à l'égard du président sortant Hamid Karzaï en ne révélant pas des fraudes électorales massives en sa faveur.

Le 30 septembre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rappelé M. Galbraith à New York et l'a démis de ses responsabilités en Afghanistan « dans l'intérêt bien compris de la mission ».

Kai Eide est sorti de son « silence » en expliquant que celui-ci était « exploité à un point où les allégations entravaient le processus électoral en cours ».

Le représentant spécial a rappelé qu'un audit des urnes suspectes, mené par la Commission électorale indépendante afghane et par la Commission des plaintes électorales, en présence des observateurs et représentants des candidats, touchait à sa fin.

« Nous devons permettre à ces deux organes, créés dans le cadre du droit afghan, de mener leurs enquêtes, d'identifier les fraudes et de rendre public un résultat crédible dans les prochains jours », a-t-il insisté.

Mercredi, le Sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Edmond Mulet, a souligné lors d'une conférence de presse que M. Galbraith avait prononcé toutes sortes d'affirmations qui n'étaient pas vraies et qui étaient totalement en dehors du mandat de la MANUA concernant les élections.

« Kai Eide a fait ce qu'il était supposé faire, c'est-à-dire se ranger du côté des institutions », a estimé pour sa part un responsable au sein département du maintien de la paix, Wolfgang Weisbrod-Weber.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Un haut responsable de l'ONU en Afghanistan rappelé par Ban à New York

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a décidé mercredi de rappeler à New York un représentant spécial adjoint pour l'Afghanistan, Peter Galbraith, et de mettre fin à ses fonctions au sein de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).