Journée mondiale de l'habitat : L'avenir urbain est en péril, selon Ban

5 octobre 2009

La communauté internationale néglige les grands défis urbains du 21ème siècle, s'est inquiété lundi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un message publié à l'occasion de la Journée mondiale de l'habitat.

M. Ban a souligné l'urgente nécessité de répondre à la croissance accélérée des villes et aux changements climatiques auxquelles elles contribuent. « Des centaines de millions de citadins sont de plus en plus exposés à l'élévation du niveau des mers, aux inondations côtières et aux aléas climatiques », a-t-il dit.

Conséquence de l'expansion chaotique des villes, de la crise économique et de l'économie informelle, plusieurs villes du monde font face à une croissance des cités populaires surpeuplées, des enclaves ethniques, des taudis et des bidonvilles.

« Le monde a besoin d'une planification urbaine de meilleure qualité et plus équitable », note le Secrétaire général. « Les nouvelles idées proposés par des villes intelligentes du monde entier ouvrent des perspectives d'urbanisation durable ».

Consacrée cette année à la planification de l'avenir urbain, la Journée mondiale de l'habitat a été lancée depuis Washington. C'est la première fois qu'une ville américaine accueille les festivités liées à la célébration de cette journée.

« La planification urbaine ne portera ses fruits que dans un contexte de bonne gouvernance urbaine et si les citadins pauvres sont associés aux décisions qui les concernent », ajoute M. Ban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La crise financière affecte le droit à un logement convenable - rapport

La crise financière mondiale actuelle a des répercutions importantes sur le droit à un logement convenable, surtout chez les plus pauvres, selon un rapport de la rapporteuse spéciale des Nations Unies sur un logement convenable, Raquel Rolnik, présenté lundi au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.