Pakistan : Cinq employés du PAM tués dans un attentat à Islamabad

5 octobre 2009
Le PAM fournit de l'aide humanitaire aux déplacés au Pakistan.

Cinq employés des Nations Unies travaillant pour le Programme alimentaire mondial (PAM) ont été tués lundi dans un attentat à la bombe contre le bureau du PAM à Islamabad, une attaque vivement condamnée par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Cinq employés des Nations Unies travaillant pour le Programme alimentaire mondial (PAM) ont été tués lundi dans un attentat à la bombe contre le bureau du PAM à Islamabad, une attaque vivement condamnée par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

« Je condamne dans les termes les plus forts l'attaque contre le bureau du PAM à Islamabad. Un telle attaque est injustifiable. Il s'agit d'une terrible tragédie pour l'ONU et pour l'ensemble de la communauté humanitaire au Pakistan », a déclaré M. Ban dans un communiqué.

« Il s'agit d'un crime odieux commis contre ceux qui travaillent sans relâche pour aider les gens pauvres et vulnérables sur le front de la lutte contre la faim et d'autres souffrances humaines au Pakistan », a-t-il ajouté. Il a présenté ses plus profondes condoléances aux collègues, aux familles et aux amis des victimes.

Le PAM a précisé que l'attentat, décrit par la police comme une attaque à la bombe suicide, a eu lieu à 12h15 heures locales. « Un certain nombre de personnes qui ont été blessées, certaines dans un état critique, dans l'attentat ont été hospitalisées », a indiqué le PAM dans son communiqué.

Les cinq employés du PAM tués sont : Mme Gulrukh Tahir (Pakistan) réceptionniste, M. Mohammed Wahab (Pakistan) assistant finance, M. Botan Ahmed Ali Al-Hayawi (Iraq) technicien information et communication, M. Abid Rehman (Pakistan) assistant finance, et Mme Farzana Barkat (Pakistan), assistante administrative.

La directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran, a déclaré que "toutes les victimes étaient des héros humanitaires travaillant sur le front de la faim dans un pays où l'assistance alimentaire du PAM est une bouée de sauvetage pour des millions de personnes".

A la suite de l'attentat, tous les bureaux des Nations Unies au Pakistan ont été fermés et le resteront jusqu'à nouvel ordre.

Samedi à Genève, le Secrétaire général avait rencontré la Princesse Haya Bint Al Hussein, Messagère de la paix des Nations Unies, avec qui il avait discuté de la création d'un fond pour aider les familles d'employés de l'ONU qui ont été tués alors qu'ils étaient en service. "Nous avons tellement d'employés des Nations Unies, internationaux et nationaux, qui sont malheureusement (tués). Ils ont besoin d'aide", a-t-il dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.