Côte d'Ivoire : La publication de la liste électorale provisoire un test crucial - Ban

30 septembre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, estime dans un rapport publié mercredi que la publication de la liste électorale provisoire, ainsi que le processus de règlement de tout différend découlant de cette liste, sera un test crucial du succès du processus d'identification et d'inscription sur les listes électorales en Côte d'Ivoire.

« J'engage tous les Ivoiriens à recourir aux voies juridiques établies pour faire face à toute contestation sur la liste provisoire et à préserver le climat actuel de calme et de stabilité », écrit M. Ban dans ce rapport remis au Conseil de sécurité.

Il se félicite de l'achèvement de l'opération d'identification et d'inscription sur les listes électorales, qui a permis l'inscription de plus de 6,5 millions d'Ivoiriens. « Il s'agit là d'une réalisation importante et d'un grand pas en avant sur la voie d'une paix durable, considérant que l'identification de la population était l'un des problèmes au cœur de la crise qui a divisé le pays », dit-il.

« Il importe maintenant que les institutions nationales concernées mènent à bien le processus électoral et organisent des élections ouvertes, libres, régulières et transparentes. Ceci nécessite la préparation de la liste électorale définitive dans le cadre d'un processus transparent et crédible », ajoute-t-il.

Selon lui, les décrets et ordonnances promulgués le 25 août par le gouvernement pour réduire le retard qu'a pris le processus électoral en raccourcissant la durée des dernières étapes clefs témoignent de la volonté des autorités ivoiriennes d'organiser les élections à la date prévue, le 29 novembre.

« Il est important de veiller à ce que cette compression des échéances ne compromette pas la totalité du processus électoral », estime le Secrétaire général, qui engage à cet égard le gouvernement ivoirien à dégager les ressources nécessaires pour permettre aux institutions nationales concernées de mener à bien en temps voulu et de manière transparente les tâches qui restent à accomplir.

Selon lui, un grand nombre des tâches inachevées, par exemple le désarmement et le démantèlement des milices et le désarmement, la démobilisation et la réintégration d'éléments des Forces nouvelles, pourraient poser des risques sérieux pour les élections si elles ne sont pas gérées avec les plus grandes précautions, et, après les élections, compromettre la stabilité qui règne actuellement.

Aussi, il exhorte les parties ivoiriennes à maintenir un esprit de dialogue et de compromis lorsqu'elles s'occuperont de ces questions.

M. Ban souligne que l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) continuera à aider les autorités ivoiriennes à maintenir un environnement sûr pour l'achèvement du processus de paix, en particulier au cours du processus électoral particulièrement sensible.

Selon lui, le succès des élections ouvrira la voie à la réduction des effectifs de l'ONUCI et à son retrait de la Côte d'Ivoire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : La liste électorale provisoire doit être publiée, selon le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a exprimé mardi sa préoccupation devant le retard pris pour publier la liste électorale provisoire en Côte d'Ivoire, et les délais supplémentaires dans la publication des listes électorales qui pourraient mettre en péril le calendrier menant à l'élection présidentielle.