Côte d'Ivoire : La liste électorale provisoire doit être publiée, selon le Conseil de sécurité

29 septembre 2009

Le Conseil de sécurité a exprimé mardi sa préoccupation devant le retard pris pour publier la liste électorale provisoire en Côte d'Ivoire, et les délais supplémentaires dans la publication des listes électorales qui pourraient mettre en péril le calendrier menant à l'élection présidentielle.

La présidente du Conseil de sécurité, Susan Rice, des États-Unis, dont le pays assure la présidence tournante pour le mois de septembre, a lu une déclaration présidentielle sur la situation en Côte d'Ivoire dans laquelle les 15 membres réitèrent leur entier soutien au processus politique de Ouagadougou, ainsi qu'au calendrier électoral qui a été approuvé par tous les principaux acteurs politiques ivoiriens, et qui fixe le premier tour d'une élection présidentielle ouverte, libre, équitable et transparente au 29 novembre 2009.

La déclaration demande aux acteurs politiques ivoiriens de tenir leurs engagements de façon à ce que la liste électorale soit publiée aussitôt que possible.

De son côté, Bédouma Alain Yoda, ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale du Burkina Faso, dont le président Blaise Compaoré est Facilitateur du dialogue direct inter-ivoirien, a souhaité le respect de l'ensemble du calendrier électoral en vue de l'organisation du premier tour de l'élection présidentielle à la date du 29 novembre 2009, telle que fixée par les autorités politiques ivoiriennes.

Il a insisté sur la nécessité d'organiser des élections crédibles libres, transparentes, démocratiques et incontestables, souhaitant une attention particulière au traitement des contentieux éventuels de la liste électorale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le président ivoirien déterminé à poursuivre le processus de paix

Le président de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, s'est dit vendredi déterminé à poursuivre le processus de paix dans son pays grâce notamment à la tenue d'élections d'ici à la fin de l'année, lors d'un discours à l'Assemblée générale de l'ONU.