L'ONU demande à nouveau la libération de ses deux employés enlevés au Darfour

28 septembre 2009

L'Opération Union africaine-ONU au Darfour (MINUAD) a renouvelé lundi son appel à la libération de deux membres de son personnel enlevés il y a plus d'un mois dans la province de l'Ouest-Darfour (Soudan).

L'Opération Union africaine-ONU au Darfour (MINUAD) a renouvelé lundi son appel à la libération de deux membres de son personnel enlevés il y a plus d'un mois dans la province de l'Ouest-Darfour (Soudan).

Ces deux personnes avaient été menacées par des hommes armés qui étaient venus les chercher à leur domicile, a rapporté la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

« Le gouvernement soudanais poursuit ses efforts pour assurer leur libération », a indiqué la porte-parole.

La MINUAD annonce par ailleurs qu'un atelier sur le maintien de l'ordre public dans les communautés s'est tenu ce week-end au camp de Duma, près de Nyala, au Sud-Darfour, organisé par le police de la Mission.

Près de 100 résidents volontaires y ont pris part, dont des chefs religieux et 30 femmes, pour se préparer à la mise en oeuvre des règles de police, des droits de l'homme et des règles de sécurité dans le camp.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : Enlèvement de deux employés de la MINUAD

Deux employés de l'Opération Union africaine - ONU au Darfour (MINUAD) ont été enlevés samedi dans la ville de Zalingei, dans l'Ouest-Darfour (Soudan), a indiqué la MINUAD, qui a appelé à leur libération immédiate et sans condition.