A Bangkok, poursuite des négociations sur le climat

28 septembre 2009

Les négociations en vue d'un accord sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre à Copenhague ont repris lundi, à Bangkok cette fois, avec l'espoir que le récent sommet des chefs d'Etat de New York sur le climat ait donné un nouvel élan aux discussions.

La réunion qui se tient du 28 septembre au 9 octobre accueillera 4.000 participants, dont des représentants de 177 pays, du monde des affaires et de l'industrie, des organisations environnementales et des institutions de recherche, selon un communiqué.

« J'espère que la volonté politique et la vision exprimée par tous les dirigeants à New York vous guidera, en tant que négociateurs, sur la voie de la Conférence sur les changements climatiques de Copenhague de décembre 2009 », a déclaré le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva à l'ouverture de la réunion.

« Il n'y a pas de plan B. Si l'on ne réalise pas le plan A, on passe directement au plan F : l'échec », a-t-il affirmé.

De son côté, Noeleen Heyzer, secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (CESAP), a souligné que les pays de cette région auraient besoin d'aide pour s'adapter aux changements climatiques.

Elle a rappelé qu'à New York la Chine avait promis de réduire ses émissions de carbone « d'une marge importante d'ici à 2020 », que le Japon a décidé de réduire les siennes de 25% d'ici à 2020 par rapport aux niveaux de 1990 et que l'Union européenne entend réduire les siennes de 30% d'ici à 2020 si d'autres pays font de même.

Cette réunion sera suivie d'une dernière ligne droite avant Copenhague, lors de cinq jours supplémentaires de négociations à Barcelone, au mois de novembre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Climat : Cent dirigeants s'engagent à conclure un accord en décembre

Près de 100 chefs d'Etat et de gouvernement réunis au siège des Nations Unies à New York pour un sommet convoqué par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, sur les changements climatiques se sont engagés mardi à poursuivre leurs efforts pour arriver à un accord ambitieux sur la réduction des gaz à effet de serre à la Conférence de Copenhague en décembre.