Nucléaire et humanitaire au centre d'entretiens entre Ban et un ministre de RPDC

28 septembre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a répété son souhait que la question nucléaire et les autres questions en suspens concernant la République populaire démocratique de Corée (RPDC) soient résolues par le dialogue, lors d'une rencontre dimanche avec un haut responsable nord-coréen au siège de l'ONU à New York.

Lors de ses entretiens avec le vice-ministre des affaires étrangères de la RPDC, Pak Kil Yon, M. Ban a pris note de l'intention qu'aurait exprimée la RPDC de s'engager dans un dialogue bilatéral et multilatéral avec les parties concernées concernant la question nucléaire, a indiqué sa porte-parole.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a imposé des sanctions supplémentaires contre la RPDC en juin après que ce pays ait passé outre les demandes du Conseil de ne pas procéder à de nouveaux essais nucléaires ou de missiles.

M. Ban - qui a appelé par le passé Pyongyang à s'engager dans un dialogue, y compris à travers les Pourparlers à Six qui réunissent la RPDC, la République de Corée, le Japon, la Chine, la Russie et les Etats-Unis - a encouragé le pays à répondre positivement aux récentes initiatives des parties concernées.

Lors de l'entretien, le Secrétaire général a également exprimé sa préoccupation concernant la situation humanitaire et des droits de l'homme en RPDC.

Il a souligné la nécessité d'agir pour obtenir que les bailleurs de fonds s'engagent davantage pour répondre aux besoins en matière de sécurité alimentaire du pays, et a encouragé la RPDC à améliorer l'accès et le partage d'information.

Lors d'un discours à l'Assemblée générale de l'ONU lundi, le vice-ministre des affaires étrangères de la RPDC a souligné que la dénucléarisation de la péninsule coréenne était le but ultime de son pays mais que cela dépendait des efforts des Etats-Unis pour adapter leur politique.

Selon lui, la RPDC a fait « tout ce qu'elle pouvait pour réaliser la réunification pacifique du pays, renoncer aux menaces nucléaires et aux sources de guerre, et assurer la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne ». Mais les Etats-Unis veulent empêcher la région de se débarrasser de ses armes nucléaires dans le cadre de sa propre stratégie en Asie, a ajouté Pak Kil Yon.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.