Le Maroc déterminé à coopérer avec l'ONU pour une solution au Sahara occidental

26 septembre 2009

Le ministre des affaires étrangères du Maroc, Taïb Fassi Fihri, a dit samedi que son pays était déterminé à coopérer avec l'ONU pour trouver une solution au différend régional du Sahara occidental, lors d'un discours à l'Assemblée générale de l'ONU.

« Le Maroc a répondu avec sérieux, responsabilité et de bonne foi aux appels du Conseil de sécurité pour la recherche d'une solution politique définitive et négociée au différend régional sur le Sahara marocain, et ce, à travers la soumission de son initiative courageuse d'Autonomie qualifiée de sérieuse et crédible par la communauté internationale, en tant que base réaliste pour parvenir à une solution définitive à ce différend artificiel », a dit le ministre.

« Avec la même détermination, le Maroc s'est engagé dans cette nouvelle dynamique, initiée par la proposition marocaine, et avec l'appui du Conseil de sécurité, dans le processus de négociations, tenu, sous l'égide des Nations Unies », a-t-il ajouté.

Selon lui, « le Maroc est déterminé à poursuivre son étroite coopération avec le Secrétaire général des Nations Unies et son Envoyé personnel, en vue de parvenir à une solution définitive à ce différend régional, dans le cadre du respect total de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale du Royaume, à même de garantir à la région du Sahara l'autonomie, garante de développement, de la prospérité de sa population et de la gestion démocratique de ses affaires locales ».

Des délégations du Maroc et du Front Polisario se sont rencontrées en août en Autriche, pour de nouveaux pourparlers sur le Sahara occidental sous l'égide des Nations Unies et se sont engagées à poursuivre les discussions dès que possible.

Plusieurs cycles de pourparlers entre les deux parties ont déjà eu lieu sous les auspices de l'ONU en 2007 et en 2008 à New York mais n'ont pas abouti à un accord.

Le Maroc et le Front Polisario s'affrontent sur le Sahara occidental depuis la fin de la domination espagnole sur ce territoire en 1976. La Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) est chargée de surveiller le cessez-le-feu conclu en 1991 entre le Maroc et le Front Polisario et d'organiser un référendum d'autodétermination.

Le Maroc a présenté un plan pour l'autonomie du Sahara occidental, alors que la position du Front Polisario est que le statut final du territoire devrait être décidé lors d'un référendum incluant l'indépendance comme option.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Sahara occidental : Pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario en Autriche

Des délégations du Maroc et du Front Polisario se sont rencontrées lundi et mardi à Duernstein, en Autriche, pour de nouveaux pourparlers sur le Sahara occidental sous l'égide des Nations Unies et se sont engagées à poursuivre les discussions dès que possible.