Le président ivoirien déterminé à poursuivre le processus de paix

25 septembre 2009
L'Assemblée générale de l'ONU.

Le président de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, s'est dit vendredi déterminé à poursuivre le processus de paix dans son pays grâce notamment à la tenue d'élections d'ici à la fin de l'année, lors d'un discours à l'Assemblée générale de l'ONU.

« Grâce aux efforts de tous, grâce en particulier au travail et à la volonté de paix des Ivoiriens, le processus est entré dans une phase irréversible. La date de l'élection présidentielle est fixée au 29 novembre 2009. Il n'y a plus aucun obstacle politique à la tenue du scrutin », a dit M. Gbagbo.

« Je voudrais dire enfin notre volonté à tout mettre en œuvre pour sortir définitivement de la crise par les élections », a-t-il ajouté, remerciant en particulier les Nations Unies pour son implication dans le rétablissement de la paix en Côte d'Ivoire.

Concernant la crise économique mondiale, il a observé que « la mobilisation en Afrique, et autour de l'Afrique a été timide ». « Tout s'est passé comme si la crise financière n'était pas aussi une crise africaine ou, comme si le secteur financier africain n'était pas suffisamment intégré au système financier international », a dit le président ivoirien.

« Peut-être que notre continent n'a pas pris la pleine mesure de ces crises. Et pourtant la crise financière a des conséquences sur le continent africain. En effet, ici sans doute plus vite qu'ailleurs, la crise financière s'est transformée en une crise économique, accentuant la fragilité économique et sociale », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.