La Suisse appelle à renforcer la légitimité de l'ONU face au G20

24 septembre 2009

Le président de la Confédération suisse, Hans-Rudolf Merz, a appelé jeudi à poursuivre le chemin de la réforme de l'ONU afin de renforcer sa légitimité face au G20 à qui il a reproché de manquer de transparence, lors d'un discours à l'Assemblée générale de l'ONU.

« Le G20 manque de légitimité et ne dispose pas de procédures transparentes pour décider des sanctions. Les membres du G20 eux-mêmes ne sont pas soumis au même type d'examen. La Suisse préconise une égalité de traitement et une meilleure consultation entre les non-membres du G20 », a dit M. Merz (texte et vidéo du discours). « L'ONU doit poursuivre sur le chemin de la réforme afin de renforcer sa légitimité », a-t-il ajouté. Le G20, qui comprend les principaux pays industrialisés et pays émergents, doit se réunir vendredi et samedi à Pittsburgh (Etats-Unis).

Par ailleurs, M. Merz a annoncé une candidature suisse à la présidence de la 65e session de l'Assemblée générale de l'ONU, l'an prochain, en la personne de Joseph Deiss, ancien président de la Confédération suisse.

Concernant la crise économique mondiale actuelle, le président de la Confédération suisse a déclaré la préoccupation de ceux qui considèrent que la tendance actuelle au protectionnisme mènera le monde au désastre. « Mon pays salue dès lors l'appel à la conclusion du cycle de Doha exprimé lors de la conférence de l'ONU sur la crise économique et financière », a-t-il dit.

En matière de développement, il a souligné que la Suisse avait promis de maintenir le niveau de son aide malgré des contraintes budgétaires importantes. Quant au changement climatique, il a dit que son pays voulait montrer l'exemple. « Nous allons atteindre nos objectifs de réduction des émissions de CO2 en 2012. Pour la période allant jusqu'en 2020, nous sommes prêts à réduire nos émissions de CO2 de 20% », a-t-il déclaré. Il a également proposé « la création d'une taxe CO2 à l'échelle mondiale fondée sur le principe du pollueur-payeur afin de faire face à ces nouveaux besoins ».

Le président de la Confédération suisse a rappelé que le 60e anniversaire des Conventions de Genève serait célébré cette année. Afin d'identifier les moyens pour améliorer le respect de ces conventions, la Suisse organise une rencontre ministérielle samedi à New York. En novembre, elle accueillera une conférence internationale d'experts à Genève ouverte à tous les Etats parties aux Conventions de Genève.

Compte-rendu de la séance de jeudi à l’Assemblée générale

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

G20 : Ban demande le paiement des 1.100 milliards de dollars promis

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a demandé aux dirigeants du G20 de verser les 1.100 milliards de dollars promis à Londres en avril dernier, dans une lettre qu'il leur a adressée et qui a été rendue public vendredi.