L'ONU appelle les Etats à adhérer à un nouvel instrument sur les droits de l'homme

24 septembre 2009
Le droit à l'alimentation, un défi du 21e siècle.

La Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a appelé les Etats membres à signer et ratifier un nouvel instrument qui renforce la protection des droits économiques, sociaux et culturels et qui a été ouvert à signature jeudi.

Le Protocole optionnel à la Convention internationale sur les droits économiques, sociaux et culturels, adopté en décembre 2008, permettra aux victimes de se plaindre au niveau international pour la première fois des violations des droits inscrits dans la Convention.

« C'est un moment historique dans l'évolution de la protection des droits de l'homme et en matière de remèdes offerts aux victimes des violations des droits économiques, sociaux et culturels », a dit Mme Pillay lors d'une cérémonie au siège des Nations Unies à New York.

Selon elle, « le Protocole optionnel représente un véritable tournant pour le système international des droits de l'homme ».

« Un enfant exclu de l'école primaire en raison du coût de la scolarité, une femme moins payée que son collègue masculin faisant le même travail, une famille expulsée de sa maison, un homme laissé affamé quand des stocks de nourriture ne sont pas utilisés, ce sont des exemples d'individus qui se sont vus nier leurs droits économiques, sociaux et culturels », a-t-elle dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.