Ban appelle neuf pays à ratifier le traité interdisant les essais nucléaires

24 septembre 2009

Le monde doit tirer profit de l'élan généré par les efforts pour débarrasser la planète des armes nucléaires, a déclaré jeudi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, appelant en particulier neuf pays qui n'ont pas encore ratifié le traité interdisant les essais nucléaires à le faire.

« Il y a un nouveau dynamisme pour la paix », a dit M. Ban lors d'une conférence de haut niveau en vue de faciliter l'entrée en vigueur du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

« Cet élan est rare. Il faut le saisir », a-t-il ajouté à cette conférence organisée juste avant une séance du Conseil de sécurité sur le désarmement et la non-prolifération présidée par le Président des Etats-Unis Barack Obama.

A ce jour, le TICEN, que M. Ban a qualifié d'élément fondamental pour débarrasser le monde des armes nucléaires, a été signé par 181 pays et le nombre de ratifications a atteint 150, avec celle mercredi de Saint Vincent et Grenadines.

Pour entrer en vigueur, toutefois, les ratifications de neuf pays – la Chine, l'Egypte, la République populaire démocratique de Corée, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, Israël, le Pakistan et les Etats-Unis – sont nécessaires.

La conférence de jeudi, la sixième du genre, a vu pour la première fois en dix ans la participation des Etats-Unis.

« C'est maintenant le moment », a lancé le Secrétaire général, qui a lui-même présidé la Commission préparatoire de l'Organisation du TICEN il y a plus de dix ans. « N'attendez pas la décision des autres. Affichez la votre ».

Il a souhaité que la prochaine conférence soit l'occasion « de célébrer l'entrée en vigueur du traité et l'entrée de notre monde dans une ère plus sûre pour tous ».

L'acteur américain Michael Douglas, Messager de la paix des Nations Unies, a participé à la conférence ce jeudi. A son issue, il a déclaré à la presse qu'un « nouveau vent soufflait » en faveur du désarmement.

Il a souligné qu'il parlait « au nom des gens qui ne sont pas des diplomates mais qui peuvent sentir ce nouvel élan » vers la paix.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.