Honduras : L'ONU suspend son assistance aux élections

23 septembre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a annoncé mercredi son intention de suspendre l'assistance technique fournie par l'ONU au Tribune électoral suprême du Honduras.

Ban Ki-moon estime que la situation en cours n'est pas propice « à la tenue d'élections crédibles de nature à faire progresser la paix et la sécurité », selon une déclaration transmise par sa porte-parole.

Selon la presse, le président par intérim Roberto Micheletti a renversé le 28 juin dernier le président élu Manuel Zelaya. Il a imposé un couvre-feu militaire le 21 septembre quand le président Zelaya est rentré d'exil et s'est réfugié à l'ambassade du Brésil dans la capitale Tegucigalpa.

« Les Nations Unies sont préoccupées par la situation actuelle et les allégations de violations des droits de l'homme au Honduras. Nous exhortons au respect des traités relatifs aux droits de l'homme et aux conventions ratifiées par le Honduras ainsi qu'au respect de l'inviolabilité de la mission diplomatique du Brésil à Tegucigalpa », souligne la déclaration.

M. Ban a lancé une fois de plus un appel à un accord pour mettre fin à la crise dans le pays, grâce à la médiation régionale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Crise au Honduras : Ban offre une assistance technique à la médiation du Costa Rica

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a offert une assistance technique à la médiation du Président du Costa Rica, Oscar Arias, destinée à résoudre la crise au Honduras, a indiqué lundi soir sa porte-parole Michèle Montas.