Somalie : Ban condamne une attaque contre des soldats de la paix de l'Union africaine

17 septembre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a vivement condamné jeudi une attaque suicide contre le quartier général de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) à Mogadiscio qui a causé la mort d'au moins neuf soldats de la paix.

« Ce matin, deux véhicules qui auraient porté le sigle de l'ONU ont été utilisés pour mener une attaque suicide contre le complexe de l'AMISOM », a dit M. Ban lors d'une conférence de presse mensuelle au siège des Nations Unies à New York.

Neuf soldats de la paix, dont un ancien commandant adjoint de la force, ont été tués lors de cette attaque. Au moins trente autres personnes ont été blessées, dont le commandant de la force de l'AMISOM, et ont été évacuées pour être hospitalisées.

« Nous menons une enquête. J'attends un rapport préliminaire rapidement. Je condamne cette attaque, cette attaque terroriste, dans les termes les plus forts possibles », a dit le Secrétaire général devant les journalistes.

Dans une déclaration écrite publiée après la conférence de presse, il s'est dit "choqué et indigné" par cette attaque "complètement inacceptable". "L'AMISOM est à Mogadiscio pour aider à mettre fin au conflit qui ravage ce pays depuis les vingt dernières années, et pour un avenir meilleur permettant à tous les Somaliens de vivre en paix et en sécurité", a-t-il dit." J'appelle tous les Somaliens à renoncer à la violence et à travailler avec le gouvernement fédéral de transition vers la réconciliation nationale".

Il a ajouté que les Nations Unies restaient "déterminées à continuer à travailler avec le gouvernement fédéral de transition et le peuple somalien pour faciliter la réconciliation et le processus politique, construire les institutions de sécurité et d'état de droit somaliennes et fournir l'assistance humanitaire". "Les Nations Unies se tiennent aux côtés de l'Union africaine et de l'AMISOM et continueront à soutenir le déploiement et les opérations de l'AMISOM. Des ressources de l'ONU d'opérations de la paix voisines sont disponibles pour aider l'Union africaine à répondre à l'incident d'aujourdhui si nécessaire", a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a précisé que "les Nations Unies mobilisaient tous les moyens possibles pour évacuer les blessés et aider l'AMISOM". "Je vais bientôt parler avec les Présidents de l'Ouganda et du Burundi, et avec le Président de l'Union africaine", a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a présenté ses condoléances et sa sympathie aux victimes et aux familles de ceux qui ont été tués. « Je rends hommage à leur engagement et à leur courage », a-t-il ajouté.

Selon la presse, l'attaque qui a visé le quartier-général de l'AMISOM à l'aéroport de Mogadiscio, a été revendiquée par les rebelles islamistes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : Le gouvernement a besoin d'un fort soutien international

Le gouvernement somalien a besoin d'un fort soutien international, a déclaré jeudi le représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, qui a salué la rencontre le même jour au Kenya entre la Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Rodham Clinton, et le Président somalien, Sheikh Sharif Sheikh Ahmed.