La CPI accueille le Chili en tant que nouvel État partie

17 septembre 2009

Une cérémonie a eu lieu jeudi au siège de la Cour pénale internationale (CPI) pour marquer l'accession de la République du Chili en tant que nouvel État partie au Statut de Rome. Le Statut est entré en vigueur pour ce pays le 1er septembre 2009, ce qui porte à 109 le nombre total d'États parties.

C'est la première fois que la CPI organise une telle cérémonie. D'autres cérémonies se tiendront à l'avenir, lors de l'adhésion de nouveaux États.

Dans un geste symbolique, le Président de la Cour, le juge Sang-Hyun Song, a félicité l'Ambassadeur du Chili, Juan Antonio Martabit, et lui a remis un exemplaire spécial du Statut de Rome. « Alors même que le Chili se penche sur son passé, en ratifiant le Statut de Rome, il a clairement affiché son engagement en faveur d'une vision particulière d'un avenir commun pour l'Humanité. C'est un avenir placé sous le signe de la responsabilité ? un avenir où justice sera faite pour les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité et le génocide », a déclaré le Président Song.

M. Martabit a souligné pour sa part que « même si cet accomplissement est le fruit des efforts de nombreux secteurs de notre société, nous le devons avant tout à l'intérêt personnel manifesté par notre Présidente Michelle Bachelet qui avait fait de la ratification du Statut de Rome l'un des principaux objectifs de son gouvernement. »

La cérémonie s'est déroulée en présence du vice-président de l'Assemblée des États parties et de l'Ambassadeur du Mexique, Jorge Lomónaco. Le vice-président de la CPI, la juge Fatoumata Dembele Diarra, le Procureur, Luis Moreno Ocampo, le Greffier, Silvana Arbia, et les juges de la Cour ont également assisté à la cérémonie.

M. Lomónaco a également rendu hommage à la République du Chili, soulignant que cette ratification représentait un accomplissement considérable au regard de l'histoire des pays d'Amérique latine au XXe siècle. Je souhaite, a-t-il déclaré, « exprimer l'espoir sincère que d'autres pays qui doivent encore ratifier le Statut de Rome s'inspirent de l'exemple qu'a donné le Chili et surmontent eux aussi les obstacles juridiques, techniques et politiques pour venir nous rejoindre dans le combat commun que nous menons pour mettre fin à l'impunité »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban exprime le soutien continu de l'ONU à la CPI

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé jeudi le soutien continu des Nations Unies au travail de la Cour pénale internationale (CPI), qui est devenue selon lui la « pièce centrale » du système de justice criminelle mondial depuis sa naissance il y a seulement sept ans.