L'ONU va créer une nouvelle agence unique pour traiter des droits des femmes

15 septembre 2009

Quatre agences et bureaux des Nations Unies seront fusionnés pour créer une nouvelle agence unique au sein de l'Organisation pour promouvoir les droits et le bien être des femmes à travers le monde et pour travailler à l'égalité entre les hommes et les femmes.

L'Assemblée générale de l'ONU a adopté lundi soir une résolution sur l'amélioration de cohérence du système au sein de l'ONU, et le texte souligne le soutien des Etats membres à un nouvel organe, dirigé par un Secrétaire général adjoint, pour traiter des questions concernant les femmes.

La résolution précise que le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM), la Division pour l'avancement des femmes, le Bureau du Conseiller spécial sur les questions de genre et l'Institut des Nations Unies sur la formation et la recherche internationale pour l'avancement des femmes (UN-INSTRAW) seront fusionnés.

Dans une déclaration publiée mardi par sa porte-parole, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déclaré qu'il était « particulièrement satisfait » que l'Assemblée ait accepté sa proposition pour « une promotion plus solide » des droits des femmes au sein d'une nouvelle entité.

« Une importante mesure a été prise pour renforcer le travail des Nations Unies dans le domaine de l'égalité des genres et pour donner du pouvoir aux femmes, ainsi que pour garantir une mise en œuvre efficace des activités opérationnelles en faveur du développement, domaine qui constitue une autre composante essentielle de la résolution », souligne la déclaration.

M. Ban affirme dans la déclaration qu'il a nommé plus de femmes à des postes de responsabilité qu'à tout autre moment dans l'histoire de l'ONU, dont neuf femmes au rang de Secrétaire général adjoint. Le nombre de femmes à des postes de haut niveau a augmenté de 40% lors de son mandat.

La résolution de l'Assemblée générale charge M. Ban de fournir aux Etats membres une proposition d'ensemble précisant la mission, la structure et le financement de la nouvelle entité afin qu'elle puisse être créée le plus tôt possible.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La violence contre les femmes reste 'le crime le plus répandu et le moins puni'

En temps de guerre comme de paix, les viols et violences sexuelles restent le plus souvent impunis à travers le monde, dénoncent mardi les Nations Unies, à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes.