Ban discute de la grippe H1N1 avec la directrice de l'OMS à Genève

4 septembre 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rencontré vendredi à Genève la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan, avec qui il a discuté de la réponse des Nations Unies face à la grippe H1N1.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rencontré vendredi à Genève la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan, avec qui il a discuté de la réponse des Nations Unies face à la grippe H1N1.

La grippe H1N1 a causé pour l'instant la mort d'au moins 2.837 personnes à travers le monde et 254.000 cas d’infection à ce virus ont été confirmés en laboratoire, a indiqué vendredi l'OMS.

Ban Ki-moon a également rencontré le Président du Mozambique, Armondo Emilio Guebuza, avec qui il a discuté du changement climatique et des questions de paix et de sécurité en Afrique.

Il a eu aussi des entretiens avec les chefs de l'Organisation internationale du Travail (OIT) et de l'Union internationale des télécommunications (UIT), a précisé sa porte-parole adjointe, Marie Okabe lors du point de presse quotidien au siège des Nations Unies à New York.

Jeudi, le Secrétaire général a discuté du changement climatique et d'autres sujets avec une série de dirigeants qui participaient à la Conférence mondiale sur le climat organisée par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) à Genève. Il a ainsi eu des entretiens avec les Présidents du Tadjikistan, de Slovénie et d'Ethiopie et avec le Premier ministre du Bangladesh.

Ban Ki-moon s'est envolé vendredi pour New York, à l'issue d'un périple d'une semaine qui l'a mené en Autriche, en Norvège et en Suisse.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La grippe H1N1 chez les dindes pourrait se propager

La détection du virus H1N1 chez des dindes au Chili soulève des inquiétudes sur l'infection possible par la grippe pandémique des élevages avicoles ailleurs dans le monde, a indiqué jeudi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).