L'ONU appelle à enquêter sur une frappe aérienne meurtrière en Afghanistan

4 septembre 2009

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a décidé d'envoyer une équipe d'évaluation dans le nord du pays où une frappe aérienne de l'Organisation du Traité de l'Atlantique-Nord (OTAN) intervenue dans la nuit contre des camions volés aurait tué des dizaines de civils.

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a décidé d'envoyer une équipe d'évaluation dans le nord du pays où une frappe aérienne de l'Organisation du Traité de l'Atlantique-Nord (OTAN) intervenue dans la nuit contre des camions volés aurait tué des dizaines de civils.

Peter Galbraith, le représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l'Afghanistan, s'est déclaré très préoccupé par les informations relatives à des victimes civiles causées par la frappe aérienne, qui a eu lieu dans le district d'Aliabad, dans la province de Kunduz.

« Il faut tout faire dans l'immédiat pour s'assurer que les blessés sont soignés de façon adéquate et que les familles des victimes reçoivent toute l'aide possible », a déclaré M. Galbraith.

« Des mesures doivent aussi être prises pour examiner ce qui s'est produit et pour déterminer pourquoi une frappe aérienne a été employée dans des circonstances où il était difficile de déterminer avec certitude si des civils n'étaient pas présents », a-t-il ajouté.

Selon la presse, la frappe aérienne a visé deux camions citerne volés par les Taliban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : L'ONU condamne un attentat qui a tué le chef adjoint du renseignement

Le représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Peter W. Galbraith, a vivement condamné mercredi un attentat suicide contre une mosquée dans la province de Laghman, qui a entraîné la mort du chef adjoint du renseignement afghan et de plusieurs autres responsables.