A Addis Abeba, session spéciale sur l'Afrique et le changement climatique

2 septembre 2009
Le risque de catastrophes naturelles est accru par l'expansion de bidonvilles, le changement climatique et les écosystèmes qui se détériorent.

Une session spéciale du Forum pour le partenariat avec l'Afrique (FPA) sur les préoccupations et les attentes de l'Afrique concernant le changement climatique doit réunir jeudi à Addis-Abeba (Ethiopie) une centaine d'experts et de parties prenantes africains et des pays membres de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

Cette session spéciale se tient dans la perspective des négociations internationales qui doivent déboucher sur la conclusion d'un nouvel accord à Copenhague en décembre sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, précise la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique qui accueille cette session.

L'ordre du jour mettra un accent particulier sur les derniers développements des négociations sur les changements climatiques ; le financement de la réduction des émissions de carbone ; le renforcement des mesures d'adaptation au changement climatique et de réduction des émissions ; le développement et le transfert de technologie ainsi que les ressources financières et l'investissement pour le changement climatique en Afrique.

La session spéciale du Forum pour le partenariat avec l'Afrique vise à former une large coalition autour des principales préoccupations et des attentes de l'Afrique en vue d'assurer une prise en compte adéquate dans le futur accord qui doit être conclu à Copenhague.

Cette session contribuera également à favoriser la mise en œuvre des décisions de l'Union africaine sur les changements climatiques, dans le prolongement des conclusions des autres processus régionaux relatifs aux changements climatiques, y compris la session de la Conférence des ministres africains de l'environnement qui s'est tenue à Nairobi en mai 2009.

Sont attendus les ministres en charge des questions environnementales de la Sierra-Leone, de la République démocratique du Congo, de l'Ouganda, du Burkina Faso, du Rwanda, du Cameroun, du Soudan, du Kenya, de la Mozambique et de l'Algérie. La session spéciale sera présidée par le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi.

Parmi les autres personnalités de premier plan qui prendront part aux travaux de la session spéciale figurent : le Président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, le Secrétaire exécutif du secrétariat du NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique), Dr. Ibrahim Mayaki ainsi que le Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Secrétaire exécutif de la CEA, Abdoulie Janneh.

Créé en novembre 2003, le Forum pour le partenariat avec l'Afrique vise à élargir le dialogue de haut niveau entre le G8 et le NEPAD aux principaux bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux de l'Afrique. Sa mission est de renforcer les efforts de partenariat en faveur du développement de l'Afrique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.