Une avocate sud-africaine Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes

27 août 2009
Des femmes marchant contre la violence sexuelle en RDC.

Rashida Manjoo, avocate auprès de la Haute Cour d'Afrique du Sud et professeur dans le domaine des droits de l'homme, a pris jeudi ses nouvelles fonctions de Rapporteuse spéciale auprès des Nations Unies sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences.

Rashida Manjoo, avocate auprès de la Haute Cour d'Afrique du Sud et professeur dans le domaine des droits de l'homme, a pris jeudi ses nouvelles fonctions de Rapporteuse spéciale auprès des Nations Unies sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences.

« Les violences contre les femmes violent la dignité humaine ainsi que de nombreux droits dont le droit à l'égalité, l'intégrité physique, la liberté et la non-discrimination », a dit Mme Manjoo. Elle a été nommée par le Conseil des droits de l'homme (CDH ) pour une période initiale de trois ans, en juin 2009.

Rashida Manjoo a enseigné à la Webster University (Etats-Unis) ainsi qu'au sein du programme des droits de l'homme à la Harvard Law School. Elle est aussi chercheuse associée à la faculté de droit de l'Université du Cap, en Afrique du Sud.

Elle a été commissaire parlementaire de la Commission sur l'égalité des sexes sud-africaine.

Elle succède à Yakin Ertürk de la Turquie, qui a servi de 2003 à 2009 et à Radhika Coomaraswamy, du Sri Lanka, qui a servi de 1994 à 2003.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.