Afghanistan : L'ONU condamne un attentat meurtrier à Kandahar

26 août 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, condamne vivement l'attentat à la bombe qui a tué mardi au moins 41 civils et blessé 80 autres dans une zone résidentielle à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, a déclaré mercredi sa porte-parole.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, condamne vivement l'attentat à la bombe qui a tué mardi au moins 41 civils et blessés 80 autres dans une zone résidentielle à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, a déclaré mercredi sa porte-parole.

M. Ban est "choqué et consterné" par cet attentat et "condamne dans les termes les plus forts possibles cet acte de violence brutal et absurde", a ajouté sa porte-parole, Michèle Montas, dans une déclaration.

Le Secrétaire général présente ses plus profondes condoléances et sa sympathie aux familles des victimes et adresse ses vœux de prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés.

Le Conseil de sécurité et le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Kaï Eide, ont également vivement condamné l'attentat à la bombe.

Dans une déclaration à la presse lue par le représentant du Royaume-Uni, qui préside le Conseil pendant le mois d'août, le Conseil a également réitéré son inquiétude concernant le danger que représentent les Talibans, Al Qaïda, et d'autres groupes extrémistes pour la population locale, les forces de sécurité nationales et internationales en Afghanistan.

« Le mépris pour les vies civiles affiché par les auteurs de cet attentat est sidérant. J'offre mes plus profondes condoléances à tous ceux qui en ont souffert », a dit pour sa part M. Eide dans un communiqué de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : L'ONU appelle à la patience pendant le décompte des voix

Le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Kai Eide, a appelé lundi tous les candidats à l'élection du 20 août, leurs partisans et les électeurs à se montrer patients afin que la Commission des plaintes électorales puisse achever son travail et trancher les réclamations.