L'ambassadeur de France Ripert nommé Envoyé spécial pour l'assistance au Pakistan

24 août 2009

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a annoncé lundi la nomination de l'actuel représentant de la France à l'ONU, Jean-Maurice Ripert, au poste d'Envoyé spécial pour l'assistance au Pakistan.

« L'Envoyé spécial rendra compte au Secrétaire général par l'intermédiaire du président du Groupe pour le développement des Nations Unies », a précisé la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas. « Le poste a été créé par le Secrétaire général pour aider le gouvernement du Pakistan et la communauté internationale à répondre à la crise humanitaire actuelle et aux besoins en matière de relèvement et de reconstruction liés à la crise due aux déplacements de populations dans le pays. »

Plus de deux millions de personnes ont été déplacées ces derniers mois par de violents affrontements entre l'armée pakistanaise et les rebelles Taliban dans le nord-ouest du Pakistan. Une partie des déplacés vit dans des camps mais la vaste majorité est hébergée au sein de familles d'accueil, dans des maisons qu'ils louent ou dans des écoles. Depuis la mi-juillet quelque 765.000 personnes déplacées, soit 33% du total, ont toutefois pu rentrer chez elles, a indiqué récemment le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Le nouvel Envoyé spécial sera appelé à promouvoir une approche stratégique cohérente pour soutenir les besoins humanitaires, de relèvement et de reconstruction des régions affectées par la crise.

Il travaillera notamment avec le gouvernement et les Amis d'un Pakistan démocratique ainsi qu'avec le Coordonnateur résident des Nations Unies dans le pays.

M. Ripert a une « carrière longue et distinguée » à son actif, notamment dans les efforts de négociations visant à parvenir à un consensus dans les milieux diplomatiques, note la déclaration.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : 33% des déplacés ont pu rentrer chez eux

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires () a annoncé lundi que depuis la mi-juillet quelque 765.000 personnes déplacées par les combats entre l'armée et les Taliban au Pakistan, soit 33% du total, ont pu rentrer chez elles.