HCR : Des boat-people laissés sans aide à la dérive en Méditerranée

21 août 2009

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) s'est déclaré choqué par les témoignages de cinq érythréens qui seraient les seuls survivants d'une tragédie à bord d'un bateau qui a quitté la Libye il y a plus de 20 jours.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) s'est déclaré choqué par les témoignages de cinq érythréens qui seraient les seuls survivants d'une tragédie à bord d'un bateau qui a quitté la Libye il y a plus de 20 jours.

Ils racontent qu'ils sont restés bloqués en mer sans essence, sans eau et sans nourriture, a expliqué le porte-parole du HCR Andrej Mahecic.

D'après les survivants, quelque 80 personnes, la plupart d'entre elles venant d'Erythrée, sont montées à bord d'un petit bateau à Tripoli pour essayer de rejoindre l'Italie. Après trois jours en mer, le bateau n'avait plus d'essence. Quelques jours après ce sont l'eau et la nourriture qui ont manqué. Les personnes à bord du bateau ont commence à mourir de faim et de soif, une par une, tandis que le bateau dérivait. Au fur et à mesure que les personnes mouraient, les survivants les jetaient par dessus bord.

D'après les survivants, un bateau de pêche s'est rendu auprès des cinq survivants et leur a offert de l'eau et du pain mais il les a laissé là. Le 20 août, la Guardia di Finanza (les douaniers italiens) ont trouvé le bateau. Les survivants sont dans un état de santé très précaire. Ils ont été emmenés en Italie pour être soignés.

Mis à part la tragédie que cela représente, le HCR s'inquiète profondément des témoignages des survivants selon lesquels plusieurs bateaux seraient passés près d'eux sans leur porter secours.

Ceci est contraire à la longue tradition maritime de sauvetage en mer qui est de plus en plus menacée et entamée. Le HCR serait très inquiet si le durcissement des politiques étatiques envers les boat people avait pour effet de décourager les capitaines de bateau à continuer d'honorer leurs obligations maritimes internationales traditionnelles, a dit le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.