Un mois de sursis pour les vols aériens du PAM au Tchad

14 août 2009

Le Programme alimentaire mondial (PAM) va pouvoir continuer ses opérations aériennes au Tchad grâce à une donation d'un million de dollars des Etats-Unis.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) va pouvoir continuer ses opérations aériennes au Tchad grâce à une donation d'un million de dollars des Etats-Unis.

Mais sans de nouvelles donations, le Service humanitaire aérien des Nations Unies risque de devoir suspendre ses vols voire de les interrompre totalement d'ici à la fin du mois de septembre.

Au Tchad, le service transporte en moyenne 4.000 passagers à bord de six avions, vers 10 destinations différentes. Ce service a besoin de 6,7 millions de dollars pour fonctionner jusqu'à la fin de l'année.

En parallèle, les opérations en Afrique de l'Ouest connaissent de graves difficultés. Le PAM annonce qu'il a besoin de façon urgente de 3,3 millions de dollars pour maintenir ses opérations dans cette région d'ici à la fin de l'année.

En février dernier, le service vers la Côte d'Ivoire a été fermé par manque de fonds, puis cela a été le tour du Niger. Ce service pourra reprendre en août grâce à un don du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) des Nations Unies.

Le PAM est financé exclusivement par des donations, provenant principalement des gouvernements.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le service aérien du PAM menacé d'interruption faute d'argent

Le Service aérien humanitaire (UNHAS) géré par le Programme alimentaire mondial (PAM) peine à maintenir ses vols dans certaines régions d'Afrique en raison du manque de financement.