Zimbabwe : Aucun nouveau cas de choléra signalé depuis le 3 juillet

7 août 2009

Aucun nouveau cas de choléra n'a été signalé au Zimbabwe depuis le 3 juillet, alors que l'épidémie a touché au total 98.592 personnes et causé la mort de 4.288 d'entre elles, a indiqué vendredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Aucun nouveau cas de choléra n'a été signalé au Zimbabwe depuis le 3 juillet, alors que l'épidémie a touché au total 98.592 personnes et causé la mort de 4.288 d'entre elles, a indiqué vendredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les agences humanitaires qui combattent l'épidémie ont pris des mesures pour être prêtes en cas de nouvelle épidémie. Les mesures incluent le pré-positionnement de stocks de médicaments contre le choléra dans les institutions sanitaires provinciales et au niveau du district. Actuellement, 62 districts et les 10 provinces du pays ont reçu des kits d'urgence avec suffisamment de médicaments pour traiter 100 cas graves de choléra et 400 cas modérés, a précisé OCHA dans un communiqué.

La dégradation des services sociaux de base est considérée comme l'une des causes de la propagation sans précédent du choléra au Zimbabwe.

De manière générale, OCHA considère que la situation humanitaire au Zimbabwe reste difficile. Six millions de personnes n'ont pas accès ou n'ont qu'un accès limité à de l'eau potable et à des sanitaires dans les zones rurales et urbaines. 2,8 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire et 1,5 million d'enfants ont besoin d'une aide pour accéder à l'éducation. Actuellement, le pays compte 22.000 enfants âgés de moins de cinq ans qui ont besoin d'un traitement pour malnutrition sévère.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Zimbabwe : La diffusion du choléra en baisse

La tendance à la baisse du nombre de cas de choléra au Zimbabwe a continué au mois d'avril, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).