Sud-Soudan : Ban condamne des attaques interethniques

3 août 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné lundi les attaques perpétrées le 2 août à Akobo, dans l'Etat du Jonglei, au Sud-Soudan, qui ont fait au moins 161 morts.

Selon la presse, des membres de l'ethnie Lou Nuer, partis pêcher au sud de la ville d'Akobo en raison de pénuries de nourriture, ont été attaqués par des combattants de l'ethnie Murle.

Ban Ki-moon a déploré le meurtre d'au moins « 100 femmes et enfants, 50 hommes et 11 soldats de l'Armée de libération du peuple du Soudan (SPLA) » et demandé à la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) de prêter assistance autant que possible aux victimes de ces actes brutaux et de travailler avec les autorités locales pour restaurer le calme.

Le Secrétaire général a demandé au gouvernement du Sud-Soudan de traduire en justice les auteurs de ces actes et de prendre des mesures pour protéger les civils dans tout le Sud-Soudan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan : Les préparatifs pour les élections progressent trop lentement

Les préparatifs pour les élections prévues en avril 2010 au Soudan ne progressent pas assez vite, regrette dans un rapport au Conseil de sécurité le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.