Myanmar : Anticipant un verdict, Ban plaide pour la libération d'Aung San Suu Kyi

31 juillet 2009

Alors qu'un verdict était attendu jeudi dans le jugement de la chef de l'opposition Daw Aung San Suu Kyi au Myanmar, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a plaidé à New York pour la libération de tous les prisonniers politiques auprès du représentant permanent de ce pays à l'ONU.

« Le Secrétaire général a rencontré jeudi le représentant permanent du Myanmar. Il a réitéré les attentes clairement exprimées par lui-même et par la communauté internationale et espéré que le gouvernement du Myanmar examinerait soigneusement les implications de tout verdict dans le procès de Daw Aung San Suu Kyi et qu'il exercerait ses responsabilité en assurant sa libération immédiate », a rapporté un porte-parole de Ban Ki-moon.

La chef de l'opposition et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi vient de passer 5 ans assignée à résidence. Alors que sa libération présumée était proche, un nouveau procès a été ouvert à son encontre concernant un incident au cours duquel un étranger a réussi à pénétrer dans la maison où elle était détenue.

« Le Secrétaire général a aussi réitéré les fortes attentes de la communauté internationale concernant la rapide libération de tous les prisonniers politiques au Myanmar », a ajouté le porte-parole.

Ban Ki-moon avait directement soulevé la question auprès du Premier ministre, le général Thein Sein et du général en chef Than Shwe, lors de son dernier voyage en date dans le pays, le 6 juillet.

« Après avoir transmis les messages du Secrétaire général à ses autorités, le représentant permanent du Myanmar a informé les Nations Unies du fait que l'annonce du verdict avait été reportée », a dit le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Myanmar doit respecter les droits fondamentaux, affirme Ban à Yangon

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a lancé vendredi un ferme appel à la libération de Daw Aung San Suu Kyi et à la démocratie au Myanmar, lors de sa seconde visite dans le pays en moins d'un an.