La Mission ONU/Union africaine au Darfour prorogée pour un an

30 juillet 2009

Préoccupé par l'insécurité persistante et la détérioration de la situation humanitaire au Darfour (Soudan), le Conseil de sécurité a décidé jeudi de proroger le mandat de l'Opération hybride UA-ONU (MINUAD) dans cette région de l'ouest du Soudan, pour une nouvelle période de 12 mois qui prendra fin le 31 juillet 2010.

Préoccupé par l'insécurité persistante et la détérioration de la situation humanitaire au Darfour (Soudan), le Conseil de sécurité a décidé jeudi de proroger le mandat de l'Opération hybride UA-ONU (MINUAD) dans cette région de l'ouest du Soudan, pour une nouvelle période de 12 mois qui prendra fin le 31 juillet 2010.

Le Conseil affirme que la MINUAD doit faire tout ce que lui permettent son mandat et ses capacités pour protéger les civils au Darfour, garantir un accès rapide et sans entrave aux organismes humanitaires et assurer la sûreté et la sécurité du personnel humanitaire et la protection des convois humanitaires.

Le Conseil demande aux États Membres de l'ONU de s'engager à apporter les moyens restant à fournir à la MINUAD, – hélicoptères, reconnaissance aérienne, transports terrestres, unités médicale et logistique et autres.

Il exige de toutes les parties au conflit du Darfour qu'elles mettent fin immédiatement à la violence et aux attaques contre les civils, les soldats de la paix et les personnels humanitaires et respectent les obligations que leur imposent les droits fondamentaux et le droit international humanitaire. Le Conseil les invite à s'engager à respecter un cessez-le-feu durable et permanent.

Il demande également à toutes les parties au conflit du Darfour, y compris les parties rebelles, qu'elles s'engagent immédiatement, pleinement et de façon constructive dans le processus de paix sans condition préalable, notamment en participant à des pourparlers sous la médiation de Djibrill Yipénè Bassolé.

Le Conseil exige enfin qu'elles assurent aux organisations humanitaires un accès aux populations dans le besoin et créent des conditions propices au retour librement consenti et définitif des réfugiés et personnes déplacées.

Par ailleurs, le Conseil demande au Soudan et au Tchad de respecter les obligations que leur imposent l'Accord de Doha du 3 mai 2009, l'Accord de Dakar du 13 mars 2008 et les précédents accords bilatéraux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : Meilleure coopération du gouvernement mais les tensions demeurent

Si l'ampleur du conflit au Darfour (Soudan) s'est réduite avec le temps, la situation sur le plan de la sécurité est restée extrêmement tendue et continue de constituer une menace pour les civils et d'imposer des contraintes extrêmement lourdes à l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD), selon un rapport publié vendredi.