Centrafrique : L'ONU demande un accès pour l'aide humanitaire

30 juillet 2009

Lors de la dernière étape d'une mission de cinq jours en République centrafricaine, la Coordonnatrice adjointe des secours d'urgence de l'ONU, Catherine Bragg, a exhorté les autorités à garantir à la communauté humanitaire un accès sans entraves aux populations dans le besoin.

Mme Bragg a une fois de plus appelé les autorités nationales et les partis d'opposition à assumer leur responsabilité dans la protection des civils, lors d'une conférence de presse à Bangui, la capitale.

Elle a mis en lumière le déficit de financement des opérations pour la République centrafricaine, pour lesquelles il manque 48 millions de dollars sur les 116 millions de dollars de budget prévu.

Par ailleurs, la Coordonnatrice humanitaire a estimé que « la crise humanitaire dans le pays n'était pas entièrement due à un débordement des conflits des pays voisins ». La République centrafricaine est touchée notamment par les conflits au Soudan et au Tchad.

Elle a estimé qu'en dépit d'une amélioration des conditions humanitaires dans le pays, la situation restait très volatile et les civils déplacés continuaient de montrer des signes de traumatismes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La chef-adjointe de l'humanitaire de l'ONU en visite en Centrafrique

La Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires et coordonnatrice des secours d'urgence, Catherine Bragg, était dimanche à Birao, dans le nord-est de la République centrafricaine, au début d'une mission de cinq jours dans ce pays.