Nigéria : Ban préoccupé par les violences sectaires

28 juillet 2009
Décombres du marché aux grains de Laranto au Nigéria après un incendie lors d'émeutes en novembre 2008.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit préoccupé mardi par les informations concernant un nouveau cycle de violences sectaires dans plusieurs régions du nord du Nigéria le week-end dernier.

« Le Secrétaire général a condamné les inutiles pertes en vies humaines et les dommages matériels causés par les attaques des militants », indique un message transmis par sa porte-parole.

Selon la presse, au moins 140 personnes ont été tuées depuis dimanche, après des attaques d'un mouvement islamiste, dont le but est d'imposer la sharia (loi islamique), contre des postes de police, des églises et des civils dans quatre Etats du Nigeria. Les troupes nigérianes avaient mardi encerclé les partisans du leader du mouvement Mohamed Yusuf dans sa maison de la ville de Maiduguri.

Ban Ki-moon a exprimé l'espoir que ceux qui sont derrière ces attaques seraient identifiés et traduits en justice conformément aux lois en vigueur.

Le message appelle le gouvernement du Nigéria, les agences de sécurité et de maintien de l'ordre ainsi que les leaders religieux et communautaires à travailler ensemble pour répondre aux causes sous-jacentes des fréquents affrontements religieux au Nigéria et pour qu'un règlement puisse être trouvé par le dialogue, la tolérance et la compréhension.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.