Gaza : L'UNWRA dénonce toute allégation de contrôle par le Hamas

24 juillet 2009

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a catégoriquement rejeté toute allégation selon laquelle le Hamas contrôlerait l'assistance humanitaire à Gaza et selon laquelle son directeur John Ging aurait dû quitter Gaza pour cause de menaces de mort.

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a catégoriquement rejeté toute allégation selon laquelle le Hamas contrôlerait l'assistance humanitaire à Gaza et selon laquelle son directeur John Ging aurait dû quitter Gaza pour cause de menaces de mort.

« Ces allégations sont totalement fausses », a déclaré un porte-parole du Secrétaire général, Farhan Haq, lors du point de presse à New York.

« M. Ging n'a jamais fui Gaza et son comportement face aux menaces et attaques commises par le passé est bien connu. Toute suggestion selon laquelle le Hamas aurait une influence ou un contrôle quelconque sur l'UNRWA est aussi dépourvu de tout fondement », a dit le porte-parole.

L'UNRWA rappelle qu'elle est guidée par les principes et valeurs des Nations Unies et qu'elle distribue l'assistance directement aux réfugiés en fonction de leurs besoins, quelles qu'en soient les difficultés.

« Le gouvernement de fait du Hamas n'a aucune influence quelle qu'elle soit sur le choix des destinataires de l'aide et a respecté l'indépendance de l'UNRWA », a-t-il ajouté.

Le porte-parole a fait observer que le Quatuor pour le Moyen-Orient, composé des États-Unis, de la Fédération de Russie, de l'ONU et de l'Union européenne avait par ailleurs appelé à un accès sans entrave aux fournitures d'assistance et de reconstruction pour Gaza.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gaza : Le PNUD commence à retirer les gravats

Des entreprises travaillant pour les Nations Unies ont commencé vendredi à retirer environ 420.000 tonnes de gravats dus aux combats entre l'armée israélienne et le mouvement palestinien Hamas en décembre et janvier, a indiqué vendredi le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).