HCR : Des demandeurs d'asile sans abri en Grèce après la destruction d'un camp de fortune

14 juillet 2009

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) est préoccupé par le sort de centaines de migrants irréguliers, y compris des demandeurs d'asile et des réfugiés, suite à la fermeture ce week-end d'un camp de fortune dans la ville grecque de Patras.

Dimanche 12 juillet, tôt le matin, les autorités grecques ont détruit le camp de fortune. Durant l'opération, 44 mineurs non accompagnés ont été trouvés et ils ont été transférés au centre spécial de réception de Konitsa, situé au nord de la Grèce, indique un communiqué.

Un autre groupe comptant entre 20 et 25 demandeurs d'asile enregistrés a été identifié. Ces personnes ont été transférées vers un hébergement à Patras, alors qu'un nombre inconnu de résidents du camp ne disposant pas de papiers d'identité ont été arrêtés et ils ont été emmenés au commissariat de police de Patras.

Après que tous les résidents aient été évacués, un incendie s'est déclaré dans tout le camp. L'origine de cet incendie est inconnue. Le HCR a fait état, depuis longtemps, que le camp de fortune à Patras ne fournissait pas un hébergement approprié aux personnes qui s'y étaient abritées.

Toutefois, le HCR est préoccupé par le fait qu'aucune alternative n'ait été fournie à nombre de ces personnes qui vivaient dans ce site.

Le HCR a régulièrement lancé des appels pressants aux autorités grecques pour qu'elles améliorent la qualité de ses installations de réception pour les demandeurs d'asile. Le manque de services d'interprétation et d'aide juridique au commissariat de police de Patras limite la capacité des autorités à recevoir et à traiter les dossiers des demandes d'asile.

Le HCR reconnaît la pression considérable que la migration irrégulière porte sur la Grèce. Le HCR reste prêt à travailler avec les autorités grecques afin d'améliorer la procédure d'asile dans ce pays. En 2008, près de 20 000 demandes d'asile ont été déposées en Grèce. Durant cette même année, la protection internationale n'a été accordée qu'à 379 personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.