Manœuvres maritimes de la FINUL avec la marine libanaise

14 juillet 2009

La Force maritime de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a mené lundi des manœuvres conjointes au large des côtes du Liban avec la marine libanaise.

La Force maritime de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a mené lundi des manœuvres conjointes au large des côtes du Liban avec la marine libanaise.

Le but des manœuvres était d'améliorer la coopération et la coordination entre les différentes opérations, indique un communiqué.

Elles ont demandé la participation d'unités navales de l'Italie (Scirocco), de l'Allemagne (Dachs et Rhein) et du Liban (Samour, Sour et Tabarja).

Le major-général Graziano, commandant de la Force, a estimé que la participation de la marine libanaise était essentielle dans la perspective du retour de son contrôle sur les eaux territoriales.

Depuis le début de ses opérations en octobre 2006, la force maritime de la FINUL a intercepté plus de 24.000 bateaux et référé plus de 295 navires suspects aux autorités libanaises.

Jusqu'à présent, 13 pays ont contribué à la force : la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, la France, la Grèce, l'Indonésie, l'Italie, les Pays-Bas, la Norvège, l'Espagne, la Suède et la Turquie.

La force actuelle comprend des navires de l'Allemagne, de la Grèce, de l'Indonésie, de l'Italie et de la Turquie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Liban : Un nouveau commandant à la tête de la composante maritime de la FINUL

Le contre-amiral italien Ruggiero Di Biase a pris ce week-end le commandement de la composante maritime de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), en remplacement du contre-amiral belge Jean-Thierry Pynoo.