RDC : L'ONU dénonce les violences commises par les FDLR

8 juillet 2009

Les rebelles Hutus rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont continué leurs attaques sur les villages et les villes dans les zones de Lubero, Masisi et Walikale, au Nord-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Ces attaques sont accompagnées de violences sexuelles, de pillages, d'incendies criminels et de travail forcé, a précisé la porte parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien au siège de l'ONU, à New York.

La précarité de la situation sécuritaire continue d'être « un obstacle majeur à la mise en œuvre des programmes d'aide humanitaire au Nord-Kivu », a en outre indiqué la porte parole, avant de préciser que certaines parties des territoires de Masisi et Walikale, demeuraient inaccessibles.

Par ailleurs, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) souligne que les attaques contre les personnels humanitaires se sont également poursuivies. Durant la première moitié de l'année 2009, il ya eu 66 incidents de violence contre les humanitaires, contre 37 enregistrés à la même période en 2008.

OCHA ajoute également que l'action militaire contre les FDLR dans le Nord-Kivu continue à entraîner des déplacements parmi les civils. On estime que 400.000 personnes ont été déplacées entre les mois de janvier et juin 2009, et les zones les plus touchées sont le sud de Lubero et certaines parties de Masisi et du territoire de Walikale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : Ban alarmé par les viols à la prison de Goma

Le Secrétaire général de l'ONU s'est déclaré mardi « profondément alarmé » par le viol et les agressions sexuelles dont ont été victimes environ 20 détenues au cours d'une tentative d'évasion de la prison centrale de Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC).