Le PAM sollicite plus de financements pour la Corée du Nord et le Pakistan

1 juillet 2009

L'opération d'urgence du Programme alimentaire mondial (PAM) en Corée du Nord est largement sous-financée, tandis que celle qui se déroule au Pakistan doit faire face à déficit de financement de 51%.

Le PAM qui a besoin de 75 millions de dollars pour nourrir les 6.2 millions de personnes vulnérables et souffrant de faim, en Corée du Nord, n'a reçu, à ce jour que 75 millions et doit réduire son opération, selon deux communiqués publiés mercredi.

Les termes et les conditions de la mise en œuvre de ce programme de soutien aux plus vulnérables est entrain d'être revu par l'organisation, a annoncé à ce propos, le directeur exécutif adjoint du PAM, M. Amir Abdulla.

« Nous devons nous assurer qu'aucun des termes agréés ne compromet notre responsabilité », a-t-il, par ailleurs, soutenu.

Au Pakistan, le PAM a commencé à distribuer des rations alimentaires mensuelles aux familles qui regagnent leur domicile dans les régions tribales, après les combats qui ont eu lieu dans la province frontalière du nord ouest.

« Nous avons commencé à les nourrir au début de la crise, quand ils ont fui leurs villages et pour ceux qui se sentent prêts à regagner leur habitations, nous apportons l'assistance dont ils ont besoin, pour ramener la stabilité dans leurs vies » a déclaré le représentant du PAM au Pakistan, Wolfgang Herbinger.

Alors que le PAM active son programme pour faire face aux besoins de ceux qui repartent, son opération d'assistance reste focalisée sur les besoins de la vaste majorité qui vit toujours dans les camps et dans les communautés d'accueil loin de leurs villages.

L'action du Programme alimentaire touche 100 000 bénéficiaires chaque jour, à travers 35 canaux humanitaires et 10 points de distribution dans les camps. Depuis le début de mois de juin, l'agence a fourni des rations alimentaires a environ 1,5 million de personnes.

Si l'agence dispose de suffisamment de provisions pour les deux prochains mois, elle précise, néanmoins qu'elle connait un déficit de financement de 51 % sur les 162 millions de dollars utiles pour son opération d'urgence au Pakistan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : Malgré des “reconnaissances”, pas de retour en perspective

Des déplacés du nord-ouest du Pakistan se rendent dans leurs régions d'origine pour des « visites de reconnaissance », pour effectuer les récoltes, pour surveiller le bétail et, de manière générale, pour évaluer les possibilités de rentrer chez eux, annonce vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).