Pakistan : La situation des déplacés reste inquiétante

25 juin 2009
Une fillette pakistanaise déplacée porte un seau de riz dans le camp de Yar Hussain au Pakistan.

Les agences des Nations Unies présentes au Pakistan s'efforcent d'avoir accès à toutes les personnes déplacées qui ont besoin d'une aide humanitaire dans le nord-ouest du pays, a rapporté ce jeudi, la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien au Siege des Nations Unies.

« Les organisations humanitaires font leur possible pour venir en aide à tous ceux qui en ont besoin, mais beaucoup reste à faire », a déclaré le Coordonnateur de l'aide humanitaire des Nations Unies, au Pakistan, M. Martin Mogwanja.

Il a par ailleurs indiqué que « les plus vulnérables comme les femmes, les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées étaient souvent les plus difficiles à atteindre, et qu'il fallait redoubler d'efforts en ce sens ».

Les organisations humanitaires cherchent à améliorer l'accès aux biens et services humanitaires, ainsi qu'à l'information pour ces groupes vulnérables et minoritaires.

A ce jour, le financement de l'aide humanitaire reste un problème majeur, seul 36% des 533 millions de dollars prévus par le Plan de réponse humanitaire ayant été reçus jusqu'à présent.

Jeudi également, la Princesse royale Haya Bint Al Hussein de Jordanie, Messager de la Paix des Nations Unies a appelé à « une réponse internationale massive afin d'aider les centaines de milliers de personnes vulnérables qui ont été déracinés du fait des combat dans la région du nord ouest du Pakistan ».

« Des millions de personnes ont été forcés à se déplacer, d'abandonner leur habitations, leurs communautés et leurs proches » a-t-elle indiqué, avant de préciser qu' « ils arrivent en ayant besoin de tout: abris, nourriture, et soins médicaux ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.