Tchad : Départ du premier groupe de réfugiés pour une réinstallation aux Etats-Unis

23 juin 2009

Un premier groupe de 11 réfugiés a quitté la capitale tchadienne N'Djamena par avion dimanche, pour une réinstallation aux Etats-Unis. Le groupe était composé de sept réfugiés vivant en milieu urbain originaires de la République démocratique du Congo (RDC), de trois réfugiés soudanais vivant en milieu urbain et d'un Centrafricain qui était hébergé au camp de réfugiés de Dosseye dans le sud du Tchad.

Ils seront réinstallés dans le Kentucky (à Lexington), au Texas (à San Antonio), dans l'Iowa (à Des Moines) et dans l'Utah (à Salt Lake City), a déclaré le porte-parole du HCR William Spindler.

« Cette année, nous prévoyons d'identifier 1 800 cas au total pour la réinstallation, la plupart d'entre eux étant des réfugiés soudanais du Darfour vivant dans des camps de réfugiés situés dans l'est du Tchad », a-t-il dit.

Le Tchad accueille un total de 250 000 réfugiés soudanais originaires de la région du Darfour, vivant dans douze camps gérés par le HCR dans l'est du pays. De plus, 70.000 réfugiés centrafricains vivent dans cinq camps dans le sud du pays. Les Etats-Unis sont à ce jour le premier pays à promouvoir la réinstallation depuis le Tchad.

La réinstallation nécessite une procédure très méticuleuse et prend habituellement sept à neuf mois pour l'étude de chaque cas, y compris la sélection par nos chargés de protection sur le terrain, plusieurs entretiens, un examen médical pris en charge par l'OIM et des séances de formation pour l'intégration culturelle.

« Notre personnel est formé aux mesures anti-fraudes pour éviter la sélection de réfugiés non éligibles et les réfugiés bénéficient de formations, jusqu'au jour même de leur départ, sur leurs droits et obligations dans leur nouveau pays. La réinstallation vers des pays tiers est considérée comme l'une des solutions durables du HCR pour les situations de réfugiés prolongées, ainsi que le rapatriement volontaire et l'intégration locale ».

Un prochain groupe devrait quitter N'Djamena début juillet et il sera principalement composé de réfugiés du Darfour provenant de 12 camps de réfugiés situés dans l'est du Tchad.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Tchad délivre les premières cartes d'identité aux réfugiés du Darfour

Près de 110.000 réfugiés soudanais âgés de plus de 18 ans dans l'est du Tchad vont recevoir des cartes d'identité dans le cadre d'un nouveau programme ayant débuté lundi, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).