L'ONUDC annonce une forte baisse de la production de cocaïne en Colombie

19 juin 2009

« Depuis 2000, la culture de la coca a baissé en Colombie » a déclaré le Directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Antonio Maria Costa, qualifiant par la même de « réalisation remarquable», l'annonce de la forte baisse de la production globale de cocaïne, en 2008, en Colombie.

Dans un rapport rendu public vendredi, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime révèle que les surfaces cultivées de coca ont été réduites de 18% à 81 000 ha. Sur une décennie, environ 230 000 ha de coca ont été soit détruits soit rendus incultivables dans ce pays.

Selon l'ONUDC, la culture de la coca est devenue moins rentable en Colombie, où l'agence, comme au Pérou, aide des programmes gouvernementaux de cultures de substitution. 20.000 foyers de moins ont cultivé de la coca en 2008 en Colombie (-26% par rapport à 2007).

En revanche, les surfaces cultivées ont augmenté de 6% en Bolivie et de 4,5% au Pérou. Ces deux pays ont produit respectivement 113 tonnes (+9%) et 302 tonnes (+4,1%) de cocaïne en 2008.

«Le Pérou doit se garder d'un retour à l'époque où les terroristes et les rebelles, comme le Sentier lumineux (guérilla d'inspiration maoïste qui a sévi dans le pays dans les années 1980), profitaient du trafic de drogue et de la criminalité», a déclaré à ce propos M. Antonio Maria Costa.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONUDC se félicite d'une saisie de cocaïne au Ghana

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a félicité vendredi le Ghana pour une saisie de 72 kg de cocaïne à Port Tema, d'une valeur de 7 millions de dollars en Europe.